Fondation Zanmi Timoun : la cuirasse des enfants d’Haïti!

Logo de la Fondation Zanmi Timoun

En 2001, pour contribuer à la promotion et la protection des droits de l’enfance en Haïti, la Fondation Zanmi Timoun a vu le jour. Junior Louissaint avait onze ans à l’époque. Aujourd’hui, cet ancien bénéficiaire du programme de cours supplémentaire est l’administrateur de l’institution qui l’a appuyé dans ses études. Ce père d’une fillette, livre un témoignage émouvant.

« La Fondation Zanmi Timoun est pour moi une famille. Dès le premier contact avec la Fondation, on arrive à trouver tout ce dont on a besoin » nous a confié le détenteur d’une License en Administration. « Comme enfant de la première génération, j’ai bénéficié de cours supplémentaires. Grace à ces derniers, j’ai eu de meilleures notes à l’école » a poursuivi-t-il.

Des policiers, médecins, agronomes et d’autres professionnels accomplis ont tiré avantage de ce programme d’accompagnement d’enfants. Ils ont à présent une bonne pratique de la parentalité grâce aux séances de sensibilisation et de formation sur les droits des enfants. Ils ont grandi dans un climat propice à leur épanouissement avec l’appui de l’organisation à but non lucratif.

Enfants en domesticité : la Fondation réagit !

Malheureusement, tous les enfants n’ont pas la chance de grandir au sein de leur structure familiale biologique. Certains parents à faible revenus confient leur progéniture à d’autres personnes. Ces enfants sont contraints de vivre avec, souvent, des inconnus à des kilomètres de leur foyer biologique.

Contrairement aux promesses faites à leurs parents, ils n’arrivent pas, habituellement, à jouir de leurs droits à l’éducation. Pire ! Ils sont obligés de réaliser les différentes taches ménagères. Pour mettre fin à la violation flagrante de leurs droits, depuis 2006, la Fondation met à leur disposition 4 écoles réparties dans les départements du Centre et de l’Ouest.

« Nos écoles ne fonctionnent pas comme les écoles traditionnelles. Pour combler le retard des enfants dont les plus jeunes sont âgés de neuf ans, nous utilisons la méthode de l’éducation de base accélérée. Après trois ans, nos élèves arrivent à boucler les deux premiers cycles » témoigne la Guylande Mesadieu, Coordonatrice de la Fondation.

Cette stratégie a fait ses preuves! « L’école a toujours eu au moins 70% de réussite aux examens officiels de fin de deuxième cycle. Les élèves n’ont pas non plus eu de grandes difficultés à poursuivre leurs études secondaires et même universitaire» dévoile le récipiendaire du distingué Prix des Enfants du Monde.  

Facebook · Fondation Zanmi Timoun · September 24, 2018 ·. ‘Kle Espwa pou yon bon demen #Education’

Les interventions de la Fondation ne se limitent pas à garantir l’accès  à l’éducation. Ses Travailleurs Sociaux organisent des rencontres avec ceux qui les hébergent. Lors de ces entrevues, ils les sensibilisent sur les droits des enfants et aménagent avec eux un agenda journalier pour l’enfant. Grace à cette intervention, un temps est réservé aux études et le jeu.

Actuellement, les écoles dispensent des cours jusqu’à la neuvième année fondamentale et met à la disposition des ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas poursuivre leurs études de solides formations professionnelles.

Les nombreux bénéficiaires des programmes sont tous devenus de bons citoyens! Leur enfance réussie y est pour beaucoup. Preuve flagrante que la seule chose qu’un enfant devrait faire travailler est son imaginaire.

Stevens JEAN FRANÇOIS

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.