YAD donne les compétences pour poser le bon geste en cas d’accident

Les accidents de la circulation, du travail et de la maison, la problématique de notre environnement immédiat est variée. Manque de formation et de sensibilisation, le secourisme communautaire est devenu un sujet méprisé malgré son importance. Pour cela, YAD veut être le défenseur de cette cause à travers ses différentes actions. Ainsi, la jeune association réalise des séances de formation en secourisme de concert avec les Groupes Secouristes d’Haïti  pour augmenter le nombre des personnes sensibilisées en premiers soins.

Créé en 2017 par Olivier Mortel, Saint Jusca Kolhz Erley et Bazile Diane Carla, des étudiants/es en médecine, La Youth Association  for Development (YAD) œuvre dans la protection de l’environnement immédiat. Ayant pour objectif de promouvoir l’implication des jeunes dans le développement de leur communauté à travers des campagnes médiatiques et des séances de formation, YAD veut poser des actions positives réelles sur les communautés. Olivier Mortel, le coordonnateur et membre fondateur de la structure a initié le projet après des  constations de la passivité des jeunes en ce qui a rapport à leur communauté. « Nous voulons inspirer un sens de leadership pour montrer que le pouvoir est entre nos mains», précise le coordonnateur. Youth Association for Development intervient dans les domaines d’éducation, d’écologie et de la santé.

Après de profondes réflexions, le coordonnateur a lancé d’autres projets avec les Groupes Secouristes d’Haïti (GSH) pour former la population en premier soins. « Après avoir participé à une formation à ma fac, je me suis rendu compte de l’importance de cette connaissance et je me suis dit que plus de monde devrait être éduqué en ce sens », avance t-il. Jusqu’à date, YAD et GSH ont déjà formé et certifié une centaine de professionnels et d’étudiants en Secourisme communautaire.

Malgré les difficultés liées à la motivation des publics cibles, Dr Mortel reste toujours motivé pour la cause des victimes des accidents de la route, du travail et de la maison. « C’est pas facile de réunir plusieurs personnes pour ces genres d’activités. Les jeunes sont difficiles en ce sens. Il a fallu de beaucoup de motivation pour ne pas laisser tomber », se plaint-il. Malgré ces difficultés, le coordonnateur se sent très satisfait du nombre de jeunes ayant déjà suivis les séances de formation en secourisme pouvant augmenter la quantité de personne sensibilisée sur la question des premiers soins.

Le jeune étudiant en médecine conseille à tout un chacun de participer à des séances de formation en premiers soins. « Les accidents de la circulation sont devenus de plus en plus fréquents. Les enfants, les élèves sont vulnérables par rapport à certains accidents imprévus. Nous devons connaître les méthodes pouvant aider à  secourir les personnes en danger », recommande Dr Mortel.

Sensibilisé par les différents  problèmes du pays, l’initiateur de YAD propose à chacun de contribuer au bien-être de la population Haïtienne. « Le pays a beaucoup de travail à faire et serait bien que tout le monde prenne des initiatives positives aussi petites qu’elles puissent être. Si tout le monde s’y mette le résultat sera stupéfiant », conclut le défenseur des victimes en cas d’accident.

Pour contact: yadhaiti509@gmail.com/ 33961402

Widelie Carlvanie OLIBRICE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.