L’entrepreneuriat, une voie viable de stimuler l’emploi des jeunes

https://images.app.goo.gl/6kmPDtodq7QTsWpQA

Les jeunes, en tant que catégorie particulière de la population mondiale, occupent une place spécifique dans l’organisation et le fonctionnement de toute société. C’est pourquoi‚ en 1985‚ l’Organisation des Nations Unies a interpellé les Etats membres sur la nécessité de prendre en compte dans leurs programmes la question de la promotion de la jeunesse. Parmi ces Etats interpellés‚ celui d’Haïti‚ le seul pays moins avancé (PMA) de l’hémisphère occidental dont l’indice de développement humain (IDH) est l’un des plus bas du monde‚ a failli à sa mission envers la jeunesse Haïtienne.

En Haïti‚ les jeunes n’ont pas leur place dans les politiques publiques, ils ne sont pas encadrés par les institutions du pays. Le jeune haïtien se retrouve sans orientation‚ sans encadrement et sans avenir. Disons mieux que l’avenir des jeunes paraît incertain au jour le jour puisque l’État n’a rien mis en place comme système de promotion pour les intégrer à la vie économique‚ sociale et politique.

https://images.app.goo.gl/CTpiCmaRDrCZ63re7

Alors que la situation de la jeunesse haïtienne se détériore de jour en jour‚ celle des autres pays de la région se renforce ou s’améliore grâce à des dispositifs spécifiques destinés aux jeunes. Stimuler l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes est un élément fondamental dans leurs dispositifs. L’entrepreneuriat joue un rôle de plus en plus important dans leur croissance économique et l’insertion des jeunes‚ en tant que capital humain nécessaire‚ apparaît pour les dirigeants de ces pays comme une des conditions de la cohérence de leurs sociétés. Cela leur a permis‚ dans le contexte actuel de mondialisation de l’économie‚ de créer des richesses et de réorganiser sa répartition.

Cependant, s’il y a un pays qui devrait promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes, c’est probablement Haïti. Pourtant, l’accès presque impossible aux capitaux, même avec les fonds de Petro Caribe, et un état de droit défaillant qui va de pair avec une corruption administrative récurrente marque le blocage entrepreneurial des jeunes délaissés par l’État et le secteur privé sous-développé qui ne sont pas vraiment intéressés à promouvoir l’entrepreneuriat d’opportunité comme c’est le cas en République Dominicaine ou à Barbade. Les pays des Caraïbes ont un contexte susceptible d’attirer les jeunes vers l’entrepreneuriat en respectant les conditions cadres du Global Entrepreneurship Monitor (GEM), à savoir : le financement, la politique gouvernementale, les programmes et actions spécifiques d’entreprenariat, l’enseignement et la formation, les transferts de R&D, les infrastructures légales et commerciales, les infrastructures physiques et l’ouverture du marché antérieur. Où en sommes-nous ? Quand cesserons-nous de partager la pauvreté ? Alors que l’entrepreneuriat représente un important moteur de création de richesse. Ces valeurs devraient plus que jamais être le socle immarcescible de la jeunesse haïtienne. Créer un dispositif d’entrepreneuriat en Haïti en faveur des jeunes est une nécessité sociale‚ mais aussi une nécessité économique qui mènera à une croissance économique améliorée. Ce sont les entreprises créées qui produiront les nouvelles richesses utiles à la collectivité, ce sont elles qui diffuseront l’innovation, ce sont elles qui revitaliseront les territoires, ce sont elles qui seront pourvoyeuses de nouveaux emplois.

Etant donné que l’entrepreneuriat est une affaire de risque. Alors l’enseignement de la culture de risque pour un pari entrepreneurial devient important voire nécessaire compte tenu de la grande faiblesse de notre système éducatif. L’esprit d’entreprise doit être insufflé dans les parcours scolaire et universitaire. Le déséquilibre du système éducatif emballe les jeunes avec précocité dans la misère‚ il contribue visiblement à la situation de pauvreté extrême dans laquelle vit la majorité des jeunes. Créer, c’est prendre un risque. Le risque, c’est être conscient des réalités. L’autonomie, c’est être en contact avec la réalité. Or notre système éducatif enseigne encore trop souvent la dépendance, la dramatisation et le jugement. Autant de notions trop éloignées des valeurs entrepreneuriales. Pour cela‚ nous avons besoin d’une école qui soit capable de corriger les déséquilibres sociaux et offrir des voies de promotion à l’esprit d’entreprise.

L’Entrepreneuriat est porteur d’une efficacité plus grande dans l’avenir des jeunes que les programmes d’assistance sans valeur productive. L’erreur fondamentale de nos différents gouvernements c’est qu’ils élaborent et implémentent des programmes qui ne garantissent pas l’avenir des citoyens. A travers leurs actions‚ ils prônent toujours une fausse solidarité qui conforte dans l’assistanat‚ démotive et déresponsabilise les citoyens‚ ils confondent misérabilisme compassionnel avec épanouissement et dignité. Or‚ les dépenses publiques doivent être créatrice de richesses‚ en responsabilisant davantage chaque citoyen par rapport à lui-même et par rapport à la société. Il faut assurer que les citoyens et en particulier les jeunes puissent créer les opportunités d’avenir. Il faut les orienter vers la culture entrepreneuriale parce qu’en misant sur la culture entrepreneuriale‚ nous favoriserons le développement des jeunes qui auront ainsi l’occasion de s’engager dans le développement économique de leur pays tout en réalisant leurs propres ambitions et en allant au bout de leurs rêves.

C’est l’heure d’imaginer un autre 1804‚ pacifique cette fois‚ en vue d’abolir la misère et réduire le chômage endémique et chronique à sa plus simple expression. Avec l’entrepreneuriat‚ Haïti peut faire‚ à l’instar du Québec sa propre révolution tranquille. Ce sera le début d’une nouvelle ère‚ de nouvelles perspectives‚ plus enrichissantes et plus épanouissantes pour tous les haïtiens et en particulier les jeunes. Laurence Parisot l’a si bien dit : ‘‘Entreprendre‚ c’est préparer une société plus ouverte‚ plus réactive‚ moins stratifiée […] plus jeune et optimiste !’’

Peterson BLANC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.