Examens 9e Année Fondamentale : le doute plane moins de 72 heures avant le début des épreuves.

Crédit photo : HPN

Considérant la perte de plusieurs jours de classe lors des mouvements de protestations populaires de février, le MENFP avait décidé d’opérer quelques changements dans le calendrier scolaire 2018-2019. Dans une note rendue publique, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) avait reculé les dates prévues pour la tenue des examens officiels ainsi que ceux du 3e et 4e Contrôle. Les 24, 25 et 26 juin 2019 ont été retenus pour la réalisation des examens de 9e Année Fondamentale. Malgré cette rallonge, moins de 72 heures avant le début des épreuves rien n’est certain.

Des employés toujours en grève!

Le jeudi 6 juin 2019, des fonctionnaires du MENFP ont initié un mouvement de protestation. Pour obtenir le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire et la nomination des contractuels, ils ont observé un arrêt de travail et ont mis des pneus enflammés devant l’anceinte de plusieurs édifices de l’institution. Comme conséquence, la circulation a été ralentie à certains niveaux de la zone métropolitaine dont l’Avenue Martin Luther King (zone Nazon).

Le Ministère a dans une note regretté n’avoir reçu aucune correspondance des grévistes et a affirmé sa volonté de discuter avec les protestataires afin de trouver solution à la crise. Ce 21 juin 2019, la situation persiste pourtant. Les édifices du MENFP sont presque vides! Quelques employés sont présents, certains services sont dysfonctionnels parmis eux le Bureau National des Examens d’État (BUNEXE).

Selon les informations recueillies par la rédaction, le Ministre Pierre Josué Agénor Cadet a dû laisser son bureau tôt ce matin. Il s’est rendu à l’annexe de Nazon pour inviter les employés à se remettre au travail. Comme résultat, moins d’une dizaine d’employés essaient de poursuivre le processus d’impression et de distribution des fiches donnant accès aux salles d’examen. Ce processus s’étendra jusqu’à dimanche.

« Bouyi vide »: Logistique zéro

La réalisation des examens officiels nécessite la mise en branle d’une machinerie complexe. Faisant économie des responsabilités des Directions Départementales, le niveau d’avancement des préparatifs au sein du MENFP permet l’installation du doute chez le sujet le plus naïf.

Comme ressources matérielles, les automobiles jouent un rôle prépondérant dans le processus de distribution des copies dans les sièges d’examen. Jusqu’à date, le Ministre en charge n’a toujours pas pris de disposition devant conduire à la mise des véhicules à la disposition du Ministère. Cette note devrait conduire à mettre en place la flotte de véhicules pour les examens. « Les véhicules affectées à des missions devraient être déjà rentrées et expédiées au garage pour éviter qu’elles ne tombent en panne durant le déroulement des épreuves. Jusqu’à présent, le Ministre n’a pas ordonné le retour des véhicules concernées au service responsable » a indiqué un emoloyé qui a requis l’anonymat.

Le processus de recrutement du personnel est encore en cours. Les candidats continuent de s’inscrire pour des contrats de chauffeur. Quelques rares superviseurs ont déjà leur lettre d’affectation entre les mains. Les surveillants quant à eux seront recrutés durant le weekend. Comme nouveauté, il n’y aura pas de délégué pour accompagner les chauffeurs lors du processus de distribution des copies.

Comme si cela ne suffisait pas, la possibilité de réaliser les épreuves dans des sièges situés en plein cœur de quartiers contrôlés par des gangs armés est toujours en évaluation. Les élèves qui devront composer dans ces sièges sont encore dans l’incertitude.

La vie commence à reprendre son cours dans la République. Cela, semble-t-il, n’arrange pas la situation des responsables du MENFP. Ils ne pourront pas suivre l’exemple de leurs collègues du Ministère de la Culture et de la Communication (MCC).

Egzamen ofisyèl pa Kanaval!

Stevens JEAN FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.