Prolifération des pompes à essence dans les zones résidentielles: un fléau!

Crédit Photo : Google Map

Si autrefois on construisait les stations d’essence sur les bords et quelques coins des autoroutes, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Ces derniers temps on en construit même au niveau des quartiers résidentiels. Une situation décriée par certains citoyens en dépit du laxisme persistant des autorités étatiques.

L’éventuelle installation d’une nouvelle station d’essence à delmas 60, musseau, à proximité du Ministère des Affaires Étrangères avait troublé le calme de ses habitants. De ce fait, plusieurs tentatives ont été entamées en vue de faire échec à ce projet, que ce soit les démarches entreprises d’abord par l’Office de Protection du Citoyen (OPC) auprès des instances concernées ou par un groupe de citoyens de ladite zone qui a écrit particulièrement aux autorités municipales; jusqu’à présent aucune réponse, pas même un accusé de réception.

Pour concrétiser un tel projet, il faut l’approbation de ces trois principales instances: le ministre du Commerce, le ministère de l’Environnement, la mairie y compris celle de la population concernée. Ce qui, vraisemblablement, n’a jamais été fait à en croire les explications de M Jean Fabius, un notable de la zone et aussi porte-parole du « Collectif des Citoyens de Musseau » données au micro de signal Fm à l’émission de « Moman Verite« . « On a écrit aux différents responsables de l’état (…) même au président de la République. Malgré tout ça, c’est le mutisme total chez ces derniers« a fait savoir Monsieur Fabius. Il signale également que les prix des loyers dans la zone chutent de 60 à 40 % à cause de la propagation du benzène dans la zone. « Non à la construction des stations de carburants dans les quartiers résidentiels« , martèle t-il. Par ailleurs, d’autres citoyens (nes) ont fini par lâcher prise tout en essayant de regarder le bon côté de la situation. C’est le cas de Gesner, un jeune qui a grandi à musseau, « Au début, on était pas d’accord, mais maintenant si, vu son utilité dans la zone »nous a-t-il confié. Un avis partagé par Stania, une autre résidente qui ajoute: « Non seulement c’est une grande première pour le quartier et cela nous soulage beaucoup surtout en cette période de pénurie d’essence car on a plus besoin de se rendre ailleurs pour s’en procurer. »
Toutefois, Pedro n’est pas du même avis qu’eux, à l’instar de M Fabius, il balance d’un revers de main toute idée qui aurait justifiée sa raison d’être, « De toute façon, cette station de carburants n’a pas sa place ici, imaginez-vous qu’un jour un feu éclate »!

En général, les carburants sont des produits hyper inflammables particulièrement le propane et la gazoline. Or, la majorité de la population ignore comment en utiliser vraiment. Souvent elle ne prête même pas attention à ces consignes préventives ordinairement exposées dans les stations d’essence comme par exemple, (éteignez votre téléphone, ne fumez pas etc..) alors qu’il suffit seulement qu’une fuite de gaz joignant à la moindre étincelle pour provoquer tout un drame. Bref, les dangers représentés par la présence des pompes à essence dans des lieux d’habitations sont énormes.

Hormis les risques d’incendies que cela suscite, il y a également la contamination de l’aire environnante par le benzène, une substance contenue dans les carburants qui d’après bon nombres d’études réalisées à travers le monde s’est avéré cancérigène. Autre que la leucémie qu’il développe surtout chez les enfants, il peut causer autant de symptômes chez l’être humain tels que: des maux de tête, des nausées, des étourdissements de la somnolence etc. À long terme, ce poison lent représente aussi un risque élevé pour les femmes enceintes et la santé du foetus etc.

Dans un pays où le carburant, l’accès aux soins de santé se font de plus en plus rare, prévenir vaut mieux que guérir.

Viola PIERRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.