Ronald Osias ou Monsieur culture?

Le rayonnement d’un pays est tributaire de nombreux aspects. Certains mettent souvent l’accent sur l’aspect économique. Toutefois la révolution culturelle chinoise et ses nombreuses retombées montrent ils ne maîtrisent pas la complexité de la question. La culture elle aussi participe au progrès des pays. Conscient de cette réalité, Ronald Osias a juré de s’engager pour la promotion de la culture haïtienne tant qu’Haïti qu’à l’étranger.

Né à Port-au-Prince, un mardi 20 janvier, Ronald est le cadet d’une famille de 6 enfants dont 4 filles et 2 garçons. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Ses nombreuses expériences ont fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui. Celui qui trouve toujours du temps pour parler d’art et de culture. Il s’est formé pour arriver à maîtriser de nombreux aspects de la question.

Ronald Osias est producteur, manager en développement culturel, cinéaste, scénariste et réalisateur. Insatiable, il a voulu connaître encore plus le monde artistique qui apparemment ne l’échape plus! Il est également compositeur et musicien.

En tant que communicateur social et psychologue, parler de culture est à ses yeux « une manière sans distinction de nous exprimer dans un langage universel qui représente notre identité » confie-t-il. Ronald Osias aime la vie mais avant tout la culture. Écrivain il est à l’écoute de son instinct de poète qui est à l’oeuvre. Il cadre aussi son écriture dans le développement de scénario et de projets communautaires.

Journaliste reporteur il a fait de cette profession son passe-temps. En dépit de tout ses talents; il trouve le temps de s’inspirer de ses expériences professionnelles. En 2000 avec la fondation « APCA » dont-il est le président il participe à la promotion de la culture haïtienne à travers la langue créole.
Après 2010, il s’ouvre à la diaspora avec les relations internationales toujours avec son organisation  » APCA ». Le célibataire n’a pas eu de mentor avoue-t-il « mon âme m’anime! » Selon lui, il faut aimer, partager, patienter, tolérer, explorer, croisser, multiplier tout ce que la nature peut envoyer sur notre chemin.

Fort de 20 ans d’expérience, d’apprentissage, d’observation, l’organisation s’est bâtie une bonne réputation dans le secteur. « APCA est un outil de marque; dans la culture créole dans le monde. » afime Ronald Osias.
Il n’a pas laissé passé l’occasion pour pour promulguer quelques conseils à la jeune génération. « Les jeunes doivent pas se laisser entraîner par la distraction de ce système manipulateur pour ne pas entendre raison ,qui va les guider sur le chemin de leurs rêves. » Il leur rappelle que « l’école c’est la lumière de l’intelligence, la famille: le reposoir des maux de tête, l’amitié c’est le secret de l’histoire. Mais il faut observer, patienter avant d’agir pour que le jour s’installe au milieu de la nuit dans les rêves. « 

« Il faut savoir exploiter toutes formes d’opportunités positif qui amènera à l’accouchement des rêves, sans intervention forcée. Il faut corriger, ajouter plus de discipline dans la détermination et l’action, afin d’écrire sa propre histoire, avec le crayon et le papier de son choix« . Nous dit le poète.

Ronald Osias évolue dans un champ où la culture pour lui englobe toute la vie. « Polissez, repolissez sans arrêt avec la détermination, dans le respect de tout ce qui existe dans la vie, dans la nature car notre identité ne peut pas nous condamner » laisse-t-il en guise de conclusion.

Christella FRANÇOIS

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.