KA’N OVAL : Du lourd signé Emmanuel Anténor feat BIC

La période carnavalesque est sans conteste la plus prolifique de l’industrie de la musique haïtienne. Chaque année des milliers de morceaux voient le jour. De tendances musicales confondues, y compris le secteur évangélique, artistes et groupes musicaux, ne peuvent se permettre de laisser passer cette auguste occasion pour livrer à l’appréciation du grand public, fort souvent, leur unique composition de l’année. De la multitude d’œuvres produites cette année, une, incontestablement, se détache du lot. Née de l’imaginaire du jeune et prolifique Emmanuel Anténor en collaboration avec BIC, « Ka’n Oval » livre une critique constructive du carnaval haïtien.


Durant l’année 2019, de fortes turbulences ont rythmé la vie nationale. Les vagues de protestations populaires ont fait fureur. BIC a lui aussi ajouté son grain de sel. « Aba kanaval» a été le titre assez expressif de sa meringue. Cette année il a décidé de collaborer avec un jeune qui avec la qualité de ses textes commence à s’imposer dans l’industrie de la musique haïtienne. Après « Sa bagay sa ye ? » BIC, de son vrai nom Roosevelt Saillant et Emmanuel Anténor se retrouvent sur une même piste.


Le chansonnier qui, d’après le site http://www.bictizondife.com « manie avec talent l’art de la rime, navigue aussi bien sur des mélodies poétiques que sur des rythmiques colériques pour nous livrer une synthèse réussie entre le rap et le folk » s’est tourné vers le Nord ce département dont le créole particulier a inspiré son nom de scène et ramène sous le feu des projecteurs Emmanuel Anténor qui avait clôturé l’année 2019 avec « Suivez Mon regard » feat Jovenel Moise, le premier citoyen de la République.

Trois ans après « M tap kontan », Emmanuel Anténor, une vraie machine à hit, est en train de confirmer sa place dans la cour des grands. « Yon ti lèt pour Arnel Joseph », « Ri pou mwen », « M anvi rekonèt ou » et toutes ses autres chansons ont connu un franc succès. Sa renommée a dépassé les frontières du Département du Nord et chaque jour il séduit beaucoup plus de mélomanes. Ceux qui étaient en manque de bonne musique, trouveront en sa personne un palliatif à leur mal. « Ka’n Oval » est une parfaite illustration de ce fait.

Emmanuel Anténor, Manno pour les proches ne s’est pas fait prier pour expliquer le choix de ce titre assez original. « Ka’n Oval est un titre assez évocateur. Dans un pays où on manque presque de tout, pas d’hôpital, pas de route, pas d’infrastructure pourtant nous nous contentons de dépenser des millions dans des choses qui ne nous rapportent rien. C’est ce que décrit cet opus » précise le jeune agronome de profession.

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’artiste ne part pas en guerre contre le carnaval en soi. Il a tenu à faire lumière sur le motif de son dernier track. « Mon intention est de nous pousser à identifier nos priorités. Je n’ai aucun problème avec le carnaval. Il est organisé dans divers pays dans le monde pour attirer les touristes et rapporter de l’agent. J’ai choisi ce titre pour rappeler aux dirigeants comment ils auraient dû organiser le carnaval et ce qu’il doit nous rapporter. J’ai tenu aussi à faire la promotion d’un carnaval vecteur de messages autres que les obscénités et les polémiques stériles » a révélé Emmanuel Anténor dans une interview exclusive accordée à Le Courrier de la Nation.

Pour la délectation du public, suivent les paroles de la chanson disponible sur la chaine Youtube d’Emmanuel Anténor.

Ka’n Oval

Anpil moun wèm tankou yon pwofèt kap preche nan yon dezè
Yap kwèm lè tout sak rive a minwi m te dil a de zè
Mesaj mwen yo rive pi lwen pase mizik mwen yo
Lè nap chèche solisyon nou mèt pase mizik mwen yo
Pa twouve malelve men m pa wèn diferan de mouch
Chak ane nap gouye sou fatra m pa epanye kenn kouch
Kòb ki gate nan fèn leve menn piwo pase tèt nou
Te ka sèvi ak menm men sa yo poun te itil tèt nou
Chak ane nou chwazi yon tèm ki diferan de sa nap fè a
Non m pa kwè moun sa yo tèm kite yo pentire lanmè a
Map aksèpte ke yon poul vole piwo pase yon èg
Si chake nou fè pwogrè ak 362 jou mèg

Se nòmal poun valorize kilti nou
Montre bèl imaj ke nou gen devan letranje
Men kòman nou pwal fè poun esplike pitit nou
Kòb 3 jou plis ke bidjè ledikasyon nan yon ane
Brase ren, souke kò, men m pa swete’n bliye
Pa gen lopital pou apre kò fè mal
Si’n wè byen nou antò di moun ki bò kotew
Mare sentil paske tout bon KA N OVAL

2
Apre dans tanbou lou, pwovèb sa pap janm pase mòd
Penitans lan pou nou, chak fwa leta fin boule kòb
Ki lè chans ap swiv nou, poun ta fè tout bagay nan lòd
Enpòtans lavi nou pa ta si frajil ke yon kòd
Kòman nou fè danse pandan gen vè kap danse nan vant nou
Bouche nen nou poun bwè dlo santi kòman nap fè pran sant nou
Li fè plis mal ke byen, gen moun ki pap renmen pati sa
Nou pa ka atire touris gen lè nou se yon bann madigra
Tanpri fè yon bagay kap antre plis ke sa nou depanse a
Petèt yon jou ma di gen lè se pa sa m te panse a
Sak 6 pou ka 9 pou mwen sa depan de pozisyonn
Men tout sak oval nap wèl menm jan nan nenpòt kondisyon
Bic
Katchyapika, fo pwen, kanif, jilèt bouyi, nou pwal desann nan kanaval, nou pwal pike frè nou
Leta mete bidjè pou sa deja nou pwal pase bèl menm si san frè nou yo ap koule, nou pwal koule byè nou
3 jou tèt dada anlè, 3 jou demen anlè
Nou pwal di betiz soti chanmas rive devan palè
3 jou pou tout timoun, granmoun,tout klas, tout kouch
Retire po moun met po kalibous
Nou pa gen manje poun manje men nou pwal desann channmas la poun fè kèk ayisyen manje batistè yo
Nou pwal tire kout pwen, nou pwal antre nan manman frè nou
Nou pwal montre le mond antye valè nou.

Stevens JEAN FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.