Le confinement et ses exigences en Haïti

Avec la confirmation du coronavirus en Haiti, les autorités ont pris des dispostions en vue de freiner sa propagation. Outre l’instauration du couvre-feu nocturne et la déclaration de l’état d’urgence sanitaire certains acteurs de la société estiment que l’administration Moise-Jouthe devrait ajouter le confinement à la liste. Si cette disposition donne, dans des pays comme la Chine, des résultats satisfaisants dans cette bataille visant à endiguer la maladie, en Haïti un respect scrupuleux de ce consigne n’est pas sans risque. 

Crédit Photo: http://www.rfi.fr

Dans une adresse à la nation le Président Jovenel Moise avait annoncé la fermeture de toute série d’institution dont les écoles en particulier. L’urgence sanitaire est décrétée et la population invitée à limiter ses déplacements. Tout cela pour essayer de réduire la vitesse de la propagation d’un virus tueur. Au fil des jours, le nombre des personnes porteuses de ce virus a augmenté. Ils sont, pour l’instant une quinzaine de personnes, selon le dernier communiqué du ministère de la santé publique de la population (MSPP). Le mot d‘ordre de limiter ses déplacements n’est pas respecté en dépit du danger réel que  représente le COVID-19. Qu’est-ce qui est à la base de ce refus quasi total de la population ? Cette disposition représente-t-elle un problème pour la famille Haïtienne ? Une telle mesure n’a-t-elle pas ses exigences notamment dans un pays comme Haïti où l’absence des infrastructures de toute sorte est criante ?

Le Chef de l’Etat avait décrété l’urgence sanitaire sur tout le pays. De plus, Il nous a demandé de rester à la maison  pour nous protéger et freiner la propagation du virus. Mais qu’allons faire pour nourrir la famille? a questionné Rosie  une marchande de riz à Pont-Sondé entourée de clients qui ne respectent pas la distanciation sociale prônée par les autorités comme autre mesure pour se protéger la population contre la maladie. Peut-on rester dans une maison sans électricité, sans d’eau potable…a-t-elle demandé.

Sensibiliser les gens c’est bien, mais les dirigeants savent mieux que tout le monde qu’on ne peut pas dans un pays comme Haïti où les gens vivent au quotidien rester coincer dans maison généralement sans électricité encore mois d’eau potable. Le confinement à ses exigences rappelle Rosie.

Et ce temps de crise sanitaire aigue, nous nous exposons rien  qu’en quittant la maison certes. Mais tenant compte de notre situation économique très précaire on n’y peut rien face à nos obligations. Je préfère mourir dans la rue que dans une petite maisonnette branlante. En Haïti, le confinement peut tuer autant que le coronavirus rappelle Boss Franck un marchand de bois de Liancourt qui attend ses clients venus d’horizons divers comme chaque mercredi et samedi. Les annonces à la radio sont d’importances capitales  elles peuvent aider les gens à comprendre certaines paramètres de la maladie. Toutefois elles ne sont pas suffisantes a-t-il ajouté.

Conséquences

La Croix-Rouge tire la sonnette d’alarme. Au-delà des problèmes économiques, le confinement pourrait, selon les responsables de la Croix-Rouge, avoir un impact psychologie à long terme, encore plus si l’épidémie persiste. En ce sens, la Croix-Rouge lance, le vendredi dernier, un appel pour l’augmentation du soin psychologie notamment pour les personnes engagées de manière active dans la lutte. Passant outre de cette facette, des millions de personnes peuvent mourir dans la solitude ont souligné les responsables de ladite organisation.

Dans les pays du Nord comme ceux du Sud, le confinement a ses conséquences. Que ce soit dans les pays dits  riches ou pauvres l’épidémie fait chuter l’économie. Tenant compte dans la situation  économique, sociale et sanitaire dans laquelle les haïtiens vivent depuis des lustres, l’on se demande si le confinement est le meilleur moyen pour lutter contre cette maladie ?

Jodel ALCIDOR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.