Port-au-Prince : Une capitale en déclin!

Considérée dans le temps comme une ville attrayante et séduisante, classée au rang des plus belles villes de la Caraïbe, une icône de destination touristique à cause de sa verdure, ses structures, son climat, sa position géographique, et surtout ses différents sites touristiques et historiques. Cette ville, néanmoins, depuis quelques temps, assiste au déclin poussé de cette réputation. Port-au-Prince, la capitale économique et politique du pays  perd graduellement de son charme et de son symbolisme. Que reste de la capitale économique de la première République noire indépendante plus de deux 200 ans après son indépendance ?

Aujourd’hui Port-au-Prince est une ville sans eau potable, sans électricité, sans infrastructures, sans sécurité, sans feu de signalisation. C’est de la bidonvilisation, la promiscuité, l’insalubrité, la surpopulation. C’est le bastion des gangs armés qui terrorisent comme bon leur semble une population dépourvue de quasiment tout. C’est aussi une ville sans chef, sans dirigeants. Ceux qui sont, soit élus ou nommés se contentent  uniquement de jouir les privilèges de leur fonction.  Pourtant, les gens qui s’y trouve, vivotent, trépassent au quotidien. Telle est la situation de la capitale de la première République noire indépendante au 21eme siècle. 

Aujourd’hui, la capitale Haïtienne fait face à de sérieux problèmes dont l’épineuse question d’insalubrité excessives des rues, d’insécurité grandissante, chômage chronique, ces problèmes qui, jusque-là, semblent être jetées aux oubliettes par les autorités compétentes. Une situation qui donne froid au dos aux gens habitant le centre-ville et les zones environnantes. En dépit de cette situation lamentable aucun signe de changement ne se fait sentir pour l’instant. Alors que les promesses mirobolantes des dirigeants ne manquent pas.

Après le passage du séisme dévastateur du 12 janvier 2010 qui a coûté la vie de plusieurs milliers de personnes. Tout le monde s’attendait à un changement drastique dans la  gestion  de Port-au-Prince. Même les plus pessimistes croyaient que Port-au-Prince allait retrouver son visage d’antan. En se référant à des promesses  venues soit du côté des pays voisins et amis d’Haïti de la caraïbes et autres , soit de la communauté internationale ou du moins des ONG avec leur plan de soutien à la fois anodin et mort-né .

Le moins qu’on puisse dire rien n’a véritablement changé pour la capitale Haïtienne. Les problèmes restent entiers .A qui faut-il donner finalement le pouvoir pour que, Port-au-Prince, puisse enfin renaître de ses cendres? Puisque l’équipe au pouvoir n’a pas pu faire grand-chose.  Au contraire, la capitale est plongée dans un gouffre. A défaut de ce changement souhaité, la ville meurt.  À Port-au-Prince rien ne se fait comme il devrait être : Pas de canalisation, de sécurité publique, de logements sociaux, d’infrastructures …Donc, la ville atteint le degré d’inacceptable.

Quel sera le visage de la capitale Haïtienne dans 5 ans ? Puisque, Port-au-Prince  continue de faire marche arrière face aux problèmes politiques, économiques, culturels, et environnementaux qui rongent la ville depuis des décennies déjà.

Jodel ALCIDOR                 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.