Coronavirus : tant de questions sans réponses !

L’épidémie du coronavirus continue d’imposer ses lois les plus cruelles à la population haïtienne. Le ministère de la santé publique et de la population (MSPP) informe à chaque instant  la population sur de nouvelles contaminations parfois sur des cas de décès. En ce moment de crise sanitaire aiguë, des questions eu égard à la gestion de la pandémie méritent d’être posées à tous ceux et celles qui gèrent la question et pas des moindres. 

Selon le communiqué émanant du Ministère de la Santé publique et de la population (MSPP) près de quatre-vingts personnes sont déjà infectées officiellement par l’épidémie du coronavirus. Et ça ne s’arrête pas. Les minutes s’égrènent. Le nombre de décès et de contamination augmentent tous les jours à un rythme inquiétant selon les communiqués publiés par le MSPP, organe responsable de cette affaire. Cependant, des questions croustillantes liées au mode de gestion de la maladie méritent d’être posées à ceux qui font actuellement office d’actuels dirigeants de ce pays. Car, l’information, dans tous les pays, joue un rôle très important dans la bataille contre le coronavirus. Malheureusement, les dirigeants ont beau parlé ces jours-ci mais les réponses à ces questions essentielles se font toujours attendre.

Sur le plan sanitaire

Le coronavirus impose ses lois depuis plus d’un mois. Même les pays les mieux organisés sur le plan de santé publique éprouvent des difficultés face à la vitesse de la propagation du virus. L’Italie, les Etats-Unis, et l’Espagne sont des exemples probants. En Haïti, le gouvernement multiplie les communiqués, les conférences pour parler du coronavirus. Cependant, les questions qui relèvent d’une importance capitale dans la lutte contre le coronavirus restent jusque-là sans réponse. La population est dans l’expectative .

Ils sont combien les espaces (hôpitaux, centres de santé) disponibles à recevoir les patients atteints du coronavirus à travers les 10 départements du pays ? Combien de médecins, d’infirmières et de personnels qui sont mobilisés pour soigner les malades ? Qu’en est-il des équipements nécessaires, des tests en particuliers ? Le pays a, pour l’instant, combien de ventilateurs artificiels, de lits, bref des matériels sanitaires nécessaires pour soigner les personnes ? Les équipements commandés en Chine sont-ils de qualité? Est-ce que le MSPP a les moyens pour tester les équipements et matériels ? Ne sont-ils pas infectés ? Sont-ils de qualité? Car nous sommes à l’heure de la falsification des médicaments et des matériels.

Du point de vue économique 

Le coronavirus aura certainement des conséquences néfastes tant sur le plan économique que social sur les petits pays en particulier. Donc, Haïti n’y échappera pas. Dans certains pays on parle déjà de l’après du coronavirus. Des structures sont créées  pour réfléchir sur les conséquences économiques pendant et après le passage du virus. Les spécialistes de l’économie se réunissent pour y penser. Des groupuscules  préparent un plan de redressement économique. Que font les chefs ? Le pays est à genoux. Quand est-ce que nos frontières vont recommencer à fonctionner ?  A combien s’élève le déficit ? Le taux chômage augmente de combien pour-cent ? Parallèlement, les recettes publiques sont totalement diminuées. Ne parlons des transferts d’argent. Lesquels contribuent grandement dans l’économie du pays. Certainement, les conséquences économiques dues au passage de cette maladie seront désastreuses pour le pays. À date, la population n’a aucune idée sur les nouveaux chiffres. Le gouvernement se contente de parler d’une situation chaotique. Alors que, jusqu’à date ces questions essentielles et bien d’autres encore demeurent sans réponse. Alors que, l’épidémie du coronavirus continue de cravacher.

La peur s’installe. Selon le dernier bilan du MSPP, 72 personnes sont officiellement infectées du COVID-19 et des centaines de personnes placées soit en isolement ou quarantaine. Ce n’est plus l’heure du faire paraître et du show-off politique.

Jodel ALCIDOR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.