Haïti -Sécurité : Le ministère de la justice désapprouve les actions du groupe FANTOM 509

Le ministère de la justice et de la sécurité publique condamne avec fermeté les actes de vandalismes perpétrés, le lundi 27 avril 2020, par un groupe de policier qui se réclament du groupe FANTOM 509.

Le ministre de la justice sort de son mutisme quelques heures après le mouvement revendicatif des policiers. Dans un communiqué de presse publié, le 27 avril et qui  porte la signature du ministre de la justice et de la sécurité publique, Lucmane Delile, les responsables du ministère de la Justice et de la sécurité publique condamnent avec véhémence les actions posées par des policiers faisant partie du groupe FANTOM 509. 

 « Du nombre des victimes la population qui avait du mal à vaquer à leurs activités ainsi des institutions telles : le ministère de l’économie et des finances (MEF), l’Office national d’identification (ONI), l’Office national d’assurance et de vieillesse (ONA) et le ministère des cultes dont le directeur général Evens Souffrant a été brutalement dépossédé de sa voiture  officielle et plusieurs autres conducteurs ont dû subir le même sort alors qu’ils vaquaient à leurs activités coutumières » lit-on dans ledit communiqué dont le journal en ligne « Courrier de la nation » détient une copie.

Tout en condamnant les actions des policiers, le ministère de la justice et de la sécurité publique se dit fier de valeureux policiers qui, dit-il, se sacrifient jour et nuit dans  le cadre de  leur mission vis-à-vis de la population haïtienne.

Le ministère souligne par ailleurs que l’état de droit pour lequel nous travaillons tous ne saurait, en aucun cas, tolérer ces agissements.

Le ministère n’entend pas rester les bras croisés. En ce sens, le ministère a instruit la Police nationale d’Haïti (PNH) et le commissaire du gouvernement près du Tribunal de première instance de Port-au-Prince  de mettre la main au collet des auteurs de ces actes malhonnêtes qui portent atteinte à toute la société. 

Jodel Alcidor

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.