Haïti – Santé Covid-19 : une belle opportunité pour repenser le système sanitaire

Partant du principe que chaque chose à ses bons et ses mauvais côtés, le coronavirus pourrait servir, selon des professionnels de la santé, un bon prétexte à nos dirigeants insouciants pour redorer le blason du système sanitaire, en lambeau  depuis jadis, au profit d’une population en mal de tout. 

 En dépit des failles, le système sanitaire désuet doit, peu importe le prix à payer, faire face à l’épidémie du coronavirus qui a déjà causé la mort de huit personnes selon le dernier bilan du ministère de la Santé publique et de la population (MSPP).  Cette épidémie qui tue nos frères et sœurs, augmente le taux de chômage, écrase l’économie  (…) .pourrait, dans certains sens, s’avère très utile pour le système sanitaire qui nécessite un changement drastique. Car, à chaque situation difficile se présente de nouvelles opportunités, de nouvelles alternatives et de nouvelles perspectives. 

Un train à ne pas rater 

Une nouvelle occasion à ne pas manquer. Les milliers de personnes tuées par le choléra en Haïti n’ont pas pu fouetter la conscience de nos dirigeants pour renforcer le système de santé publique en Haïti. La venue du nouveau coronavirus est une nouvelle opportunité qui se présente pour doter enfin les grands centres hospitaliers du pays des matériels adéquats pour desservir la population tels : les lits, les ventilateurs artificiels, des tables d’opération, des ultrasons, des appareils d’anesthésie, des médicaments, des gels hydro-alcooliques, des stéthoscopes, des civières, des casques chirurgicaux et autres ainsi que l’augmentation des personnels médical.

Qu’en pensent des professionnels de la santé ?

Questionné sur ce point, le docteur Abaccu Jean-Baptiste pense que les dirigeants doivent faire d’une pierre deux coups. D’une part, ils doivent faire de leur mieux pour protéger au maximum la population contre le coronavirus. D’autres parts, il faut penser à la modernisation des hôpitaux. Puisque, le coronavirus nous a appris une belle leçon.

« Le coronavirus peut servir de leçon, d’exemple en tout cas. C’est le moment ou jamais de repenser ce système » a fait savoir l’ancien étudiant de la Faculté de médecine. On pourrait toutefois commencer par augmenter les bras, changer les conditions de travail de ces professionnels, rendre disponible les équipements, les matériels de travail notamment dans les salles d’urgence a-t-il précisé.

Nathalie aborde la question dans le même sens. « Je ne veux indexer personne. Le système sanitaire est très malade. Mais une chose est sure tout n’est pas perdu. Nous avons des professionnels qualifiés dans ce domaine, pouvant fournir un bien meilleur service à la population. Il leur manque presque tout pour faire ce travail. Faites de cette maladie une opportunité » souhaite l’infirmière Nathalie.

Avec moins de 4 mille médecins pour une population estimée à 12 millions d’habitants, il est indéniable que la partie s’annonce rude et de longue haleine.

Jodel ALCIDOR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.