Coronavirus : le maire de Saint-Marc déplore la gestion du pouvoir

Le Maire principal de la ville de Saint-Marc, Nicolas Dorvilus, a critiqué ouvertement, le mardi 12 mai 2020, la gestion faite par le pouvoir central dans la lutte contre le nouveau coronavirus dans une interview à la radio tête-à-tête. 

Coronavirus, un danger qui attire la polémique. Le magistrat de la ville de Saint-Marc, Nicolas Dorvilus, est monté au créneau pour critiquer, le mardi 12 mai 2020, sur les ondes de la Radio «Tête-à-tête » la  gestion des autorités centrales dans la lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus, alors qu’ils devraient s’harmoniser pour apporter une réponse efficace à cette crise sanitaire.

Nicolas Dorvilus s’en prend à l’exécutif. « Les dirigeants s’en foutent royalement des Collectivités. Les magistrats sont traités en parent pauvre. L’exécutif détient le monopole de la gestion de cette crise qui pourtant nécessite le support et la participation de tous les pouvoirs » a réagi Nicolas Dorvilus, soulignant que les nouvelles sur le coronavirus ne sont pas accessibles.

Plus loin le premier citoyen de la cité du Nissage Saget assimile les actions du gouvernement à une opération de propagande. Questionné sur le nombre de personnes infectées par la covid-19 dans sa ville. Nicolas Dorvilus répond. « J’ai appris la nouvelle comme vous, comme un simple citoyen lambda. Et je ne suis pas le seul »  a expliqué le maire de la ville de Saint-Marc, qui demande aux autres maires de dénoncer cette pratique.

« Selon les autorités de l’Etat Central plusieurs  personnes sont déjà infectées. J’ai appelé les autorités sanitaires de la ville pour m’informer de la situation, malheureusement, elles ne disposent aucune information y relative » a informé le maire, annonçant par ailleurs son départ au terme de son mandat.

Louvencky François

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.