La Bundesliga libère les amateurs de ParyajPam

La COVID-19, a mis un ensemble de secteurs d’activité à l’arrêt et troué la poche d’un groupe de jeunes s’adonnant aux  jeux de hasard. Même les activités dépendantes des autres ne sont pas épargnées, si l’on considère le football et ParyajPam qui redonnent du sourire aux amateurs du jeu de hasard avec la reprise de la Bundesliga. Le Courrier de la Nation fait le point avec un fidèle pratiquant.

Importé en Haïti depuis environ trois années, ParyajPam est un jeu de hasard devenu incontournable dans le quotidien des parieurs, notamment des jeunes âgés entre 15 à 30 ans. Chaque weekend de championnat ou semaine de C1 et C3, fait monter la tension chez les amateurs de ce jeu; non pas parce qu’ils sont des fans mais parce qu’ils ont misé leur argent sur les équipes des différents sports.

John Delly W. T-blau Louis Jean, 17 ans, est un jeune écolier de la commune de Tabarre pratiquant le jeu de hasard depuis l’arrivée dans le secteur « ParyajPam ». Interrogé sur la reprise du championnat ce weekend, le jeune adolescent s’est confié au journal en ces termes:

Je ne me souviens pas exactement de la date à laquelle j’ai commencé à parier, tout ce que je peux dire c’est que ça fait des lustres que j’ai commencé à jouer, a martelé le jeune en classe de NS3 (rhéto).

Ce n’est pas toujours facile de gagner à ParyajPam a regretté John Dely, depuis que je me suis lancé dans cette pratique, je peux évaluer ma perte à environ quarante cinq mille gourdes (45,000.00 HTG) et le gain à dix mille gourdes (10,000.00 HTG). Et mon plus grand succès c’est quand j’avais gagné neuf cents dollars haïtiens en 2018 soit quatre mille cinq cents gourdes (4,500.00 HTG).

Très sincèrement, l’arrêt des championnats m’avaient affecté et pour être honnête, la reprise du championnat allemand ce weekend constituera un grand soulagement pour moi, et il y aura certainement la santé dans ma poche, s’est ravivé l’adolescent.

Pour conclure, le port-au-princien souhaite voir les autres championnats emboîter le pas pour le bonheur des amants du foot, toutefois il espère que les différentes ligues vont adopter les mesures qui s’imposent pour protéger au maximum la santé des joueurs qui selon lui est beaucoup plus important que le reste.

Seide Putnam LOUIS-JEAN

putnamlouisjean@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.