PARASOL qualifie d’apatride le PM Jouthe

S’exprimant sur la déclaration du Premier Ministre, le responsable du Parti Patriyot Rasanbleman pou Sove Lakay (PARASOL), Yvon Bonhomme, qualifie d’apatride le chef de la primature et réclame du même coup sa démission pour avoir écorné l’image de la République dans sa déclaration.

Yvon Bonhomme
Credit Photo: http://www.vantbefinfo.com

Les récentes déclarations du Premier Ministre Joseph Jouthe continuent de faire sourciller la classe politique. Depuis, les réactions continuent de pleuvoir. Après la sortie des membres directoires du Parti Bouclier, c’est autour des responsables du parti Patriyòt Rasanbleman pou Sove Lakay de condamner le chef du gouvernement pour ses propos irrévérencieux.

PARASOL emboîte le pas à Bouclier. Le responsable du Parti Patriyot Rasanbleman pou Sove Lakay (PARASOL),Yvon Bonhomme, a qualifié de tous les maux  les récentes déclarations de l’ancien Ministre de l’Economie et des finances , Joseph Jouthe au cours de laquelle ,le PM avait déclaré qu’Haïti est un pays inexistant.

« Je suis révolté. Les propos du Premier Ministre ne sont pas dignes d’un chef d’Etat.  C’est révoltant ! Aussi maladroits, incongrus que déplacés, le titulaire de la primature a trahi la nation. C’est un apatride » a martelé l’ancien Directeur Général du Ministère des Affaires Etrangères, Ce n’est pas possible, après une telle déclaration, le Premier Ministre devrait rendre son tablier a-t-il précisé.

L’opposition démocratique muette

Les hommes du secteur démocratique ont donné, le jeudi 14 mai 2020, une conférence de presse pour fixer leur position notamment sur la gestion de l’épidémie due au coronavirus et analyser les faits saillants ayant marqué l’actualité politique. Pourtant, les pourfendeurs du chef, qui continuent de réclamer le départ sans condition du Président Jovenel Moise, n’ont pas pipé mot sur la déclaration du premier ministre Joseph Jouthe. Ils annoncent par ailleurs la reprise des mobilisations visant à renverser Jovenel Moise du pouvoir.

Pour rappel, la déclaration du premier ministre Joseph Jouthe qui enflamme les réseaux sociaux a été publiée à son insu. Il faut souligner également que la Plateforme Bouclier et le Parti Patriyòt rassableman pou sove lakay (PARASOL) sont des partis politiques inféodés à la cause du pouvoir. Ils donnent un soutien effréné à ce régime. Y-a-t-il un problème dans le camp des Grecs ? En tout  cas beaucoup posent cette question.

Jodel ALCIDOR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.