Un employé des usines textiles testé positif au coronavirus

Moins d’un mois après la réouverture des usines, un employé des usines textile a été testé positif au coronavirus. Le secteur syndical critique la condition de travail des ouvriers.

Rentrée des ouvriers de la CODEVI le 20 avril 2020

L’épidémie liée au nouveau coronavirus a fait son entrée dans les usines. Un employé des usines textiles est contaminé par l’épidémie de la covid-19 cette semaine. La nouvelle a été confirmée par le coordonnateur général de la coordination nationale des ouvriers haïtiens (CNOHA), Dominique Saint-Eloi qui en outre critique les conditions de travail des milliers d’employés de ce secteur à un moment où la maladie se propage à une vitesse inquiétante et chaque jour apporte son lot d’infecté, de cas de suspect.

«Un employé a été testé positif au covid-19. C’est avec un cœur rempli de tristesse que nous apprenons cette mauvaise nouvelle. Des  milliers de personnes fréquentent chaque jour ses espaces sont désormais exposés » a lâché le membre du CNOHA), déplorant par la suite les conditions de travail des employés. « Toutes les mesures de restrictions ne sont pas respectées là-bas » a-t-il souligné.

La réouverture des usines, une mesure surprenante

Dès l’apparition du virus le président de la République, Jovenel Moise, dans une adresse à la nation , a exigé la fermeture des écoles, des églises, des usines, des universités entre-autres  pour endiguer la propagation de l’épidémie due au coronavirus, une maladie qui s’avère très dangereuse pour un pays comme Haïti, qui ne dispose pas d’une structure sanitaire capable de répondre aux besoins de la population.

Contre toute attente, le premier ministre de facto, Joseph Jouthe, avait donné son approbation pour la réouverture des usines textiles, alors que le pays comptait 41 cas confirmés, trois décès. Une décision  qui a suscité de vives réactions. Environ un mois après, l’industrie textile a enregistré son premier cas de coronavirus.

Face à cette situation, les usines textiles fermeront-elles leurs portes bientôt?

Abigaelle PIERRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.