Mandat d’amener contre Socrate Simon : acte d’ignorance ou autre chose?

Le Commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Hinche a décerné un mandat d’amener à l’encontre de Socrate Simon, celui qui avait enregistré le premier ministre à son insu. Pourtant, le chef du gouvernement n’a intenté aucune  action en justice contre ce dernier.

Socrate Simon dans le collimateur de la justice. Le Commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Hinche a décerné, le vendredi 15 mai 2020, un mandat d’amener contre celui qui avait enregistré le premier ministre Joseph Jouthe, alors que le chef du gouvernent n’a entrepris aucune action en justice contre le professeur. Il est accusé de délit de presse et diffamation.

«Le premier ministre, Joseph Jouthe, n’a intenté aucune action en justice contre le professeur, Socrate Simon, l’auteur présumé de l’enregistrement audio ayant fait un tollé  en Haïti. Le titulaire de la primature dit avoir longtemps pardonné celui qui a commis l’acte » a écrit La GAZETTE HAITI sur compte Twitter.

Quel texte de loi ?

Le professeur Socrate Simon a endossé  le message qui aurait pu coûter  la tête du premier ministre. Lequel qui avait attiré la foudre tant au niveau de la classe politique et avait fait du bruit dans le landerneau d’analystes politiques. Et l’ancien ministre de l’Economie a été obligé de présenter une excuse publique pour mettre un terme aux commentaires acides dont il faisait l’objet. Cependant, le CG près le tribunal de première instance de Hinche semble ne pas être prêt de tourner la page. Il a émis un mandat d’amener à l’encontre du professeur qui a pourtant bénéficié du pardon du PM. Le dossier a rebondi dans la presse sur le bien-fondé de ce mandat.

Le professeur Socrate est visé par un mandat d’amener pour avoir enregistré le premier ministre à son insu. A-t-il enfreint une loi, la législation haïtienne ? C’est la question qui se pose depuis l’émanation de ce document. Voulant éclaircir les zones d’ombre pour son auditoire, le journaliste vedette de BOUKANTE LA PAWOL de la radio Mega, Guerrier Henry a questionné, le mardi 19 mai 2020 dans la soirée des hommes de lois sur ce sujet. Tous ont tiré la même conclusion, «  Le professeur Socrate Simon n’a pas commis de faute par le simple  fait qu’il a enregistré le PM. Il n’a rien fait de mal. Parce qu’il n’a enfreint aucune loi. Il n’existe, à date, aucun texte de loi qui traite ce sujet » ont expliqué les hommes de la basoche.

Délit de presse, un bon vrai faux prétexte

Parmi les chefs d’accusation retenus contre le professeur figure délit de Presse. Les hommes de loi ont également fait le point. « Mr Socrate Simon n’est pas journaliste, donc on ne peut pas le reprocher d’un délit de presse. Seuls les journalistes peuvent être reprochés d’un délit de presse » ont-ils fait savoir.

Le CG est passé à côté tenant comptes de l’analyse faite par certains hommes de loi dans ce dossier. Par ignorance ou par méconnaissance ? En tout cas, il est grand temps que les commissaires du gouvernement cessent de servir aveuglément l’exécutif, alors qu’ils sont en réalité des fusibles qui certaines fois protègent l’exécutif.

Jodel ALCIDOR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.