Le dossier d’Yves Jean-Bart déféré au Cabinet d’Instruction !

Alors qu’il croyait que le vent avait tourné en sa faveur, le Président de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), Monsieur Yves Jean-Bart, vient d’avoir une mauvaise surprise. Le Commissaire du Gouvernement de la Croix-des-Bouquets a transféré son dossier au cabinet d’instruction le lendemain de son audition au Parquet.

 Dans un article publié dans les colonnes du The Guardian, Yves Jean-Bart (Dadou) a été accusé d’avoir abusé sexuellement des mineurs. Selon les données de l’enquête de plusieurs mois réalisé par le prestigieux journal anglais, le Président de la Fédération Haïtienne de Football aurait forcé plusieurs joueurs au Centre Technique National de Croix-des-Bouquets communément appelé, Rantch de la Croix-des-Bouquets, à avoir des relations sexuelles au cours des cinq dernières années. Suite à la parution de ce papier, qui a fait écho dans la presse nationale, Dadou ne s’est pas fait prier pour réagir voire contre-attaquer. Il vigoureusement démenti les allégations rapportées par le journal anglais et a entamé une poursuite en justice contre ceux qui selon ses dires, font partie d’un complot visant à lui retirer son poste de Président de la fédération. Alors qu’il a bénéficié du soutien de certains clubs haïtiens et de mineures qui « ont organisé » une marche, des organisations de la société civile haïtienne ont, elles aussi, élevé leurs voix et demandé que lumière soit faite. L’Institut du Bien-être Social et de Recherche (IBESR) a annonce l’ouverture d’une enquête à travers la Brigade de Protection des Mineurs (BPM). Le Ministère de la Jeunesse des Sports et de l’Action Civique (MJSAC) a, quant à lui, annoncé la création d’une commission ad hoc composée de spécialistes en matière d’éthique sportive. Le Commissaire du Gouvernement de la Croix-des-Bouquets, de son coté, a invité le concerné à se présenter au Parquet de la juridiction judiciaire.

Après un report à la huitaine, hier jeudi, le commissaire du Gouvernement de la Croix-des-Bouquets, Me Maxime Augustin a auditionné Monsieur Yves Jean-Bart accompagné de son avocat, Me Stanley Gaston. Leur tête-à-tête a duré plus de deux heures. Moins de 24 heures plus tard, Me Augustin a indiqué au journal presslakay qu’après les enquêtes menées par le Parquet et la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) il a décidé de transférer ce dossier au cabinet d’instruction.

Il est de mon devoir de protéger les mineurs en tant que commissaire du gouvernement. Le commissaire du gouvernement est le protecteur né des enfants, c’est pour cela que j’ai mis l’action publique en mouvement”, a indiqué le professionnel de la basoche. Arguant que la présence des mineurs ni leur déclaration ne sont nécessaires pour mettre l’action publique en mouvement, Me Augustin a pris le soin d’informer  que pendant 15 jours des personnes de l’environnement du centre ont été auditionnées dans le cadre de ce dossier.

Vraisemblablement, Dadou va passer un sale weekend! Il n’a eu que de mauvaises nouvelles ces derniers jours! Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) membre de la FIDH a exigé une enquête judiciaire sérieuse sur les allégations de violences sexuelles, d’avortements forcés et de marchandage sexuels à l’Académie Camp Nou. Human Right Watch  fort du témoignage d’une victime a appelé à la suspension immédiate de Monsieur Jean-Bart. The Guardian dans son article paru hier, a relaté que les présumées victimes de Monsieur Jean-Bart rapportent avoir reçu des menaces de mort. Le New York Times vient de publier une enquête traitant sur l’absence de politique de la FIFA vis-à-vis des abus sexuels dont des joueurs et/ou des joueuses seraient victimes à travers le cas Haïti. L’Equipe vient de publier un papier traitant des appels pour une supension de Monsieur Jean-Bart accusé de viols sur mineures.

Rien ne va plus ? Quel jeu va-t-il faire ?

Stevens JEAN-FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.