Coronavirus -phase III : la phase des grandes inquiétudes selon les spécialistes de la santé

Le pays a connu ces derniers jours une hausse significative des personnes infectées par le nouveau coronavirus, alors que  la qualité des services offerts par les grands et petits centres hospitaliers du pays n’a pas bougé d’un iota en raison de l’absence des infrastructures de base de toute sorte et des personnels soignants délaissés. D’un tel constat, Haïti devrait-elle se préparer au pire ?

Crédit Photo: Loop News

Covid-19 est belle et bien présente. Car, elle touche quasiment toutes les couches  de la société selon les bilans publiés par les responsables sanitaires : la police, les hommes politiques, les transporteurs, la garde présidentielle, la masse défavorisée, les professionnels de la santé qui sont, d’ailleurs, en première ligne. Personne ne peut, pour l’heure prétendre échapper à l’épidémie liée au nouveau coronavirus qui prend de plus en plus d’ampleur avec au total huit cent douze cas confirmés.

Cependant, en prélude de la phase III ou tout au moins à la porte de cette phase, la plus dangereuse selon les spécialistes en épidémiologie, les services de santé ne s’améliorent pas nonobstant des tonnes de matériels et d’équipements sanitaires commandés par les autorités dans le cadre de la riposte  du nouveau coronavirus.

Phase III: source d’inquiétudes

À cette phase de l’épidémie, le Dr Martial Bénèche, le Dr Ernest Noel et Harry Beauvais se disent très inquiets  vu l’état de notre système sanitaire branlant et désuet. À en croire ces derniers, cette phase est plus inquiétante, la plus fragile et la plus meurtrière.  Puisque, l’Etat pourrait perdre tout contrôle de la situation. Les citoyens doivent avoir une attitude responsable pour se protéger sinon… la situation risque de s’aggraver. En ce sens, un cri d’alarme a été lancé par ces derniers en vue de protéger la population contre la maladie.

«Les épidémies passent généralement par quatre étapes. La phase III est la plus dangereuse, plus fragile et plus meurtrière. Dans le cas du coronavirus, nous avons brûlé les deux premières phases. Maintenant nous sommes à la phase III. Cette dernière est la plus dangereuse, la plus fragile » selon Dr Martial Bénèche et le Dr Noel Ernest, qui préconisent une application stricte des mesures barrières prises par les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte pour endiguer la propagation de l’épidémie afin d’éviter le pire.

Le Dr Harry Beauvais aborde dans le sens la question tout en souhaitant le respect des normes établies, ce, dans le but de casser l’élan de la propagation de l’épidémie. Plus loin, il exhorte les autorités à prendre des mesures impopulaires telles : le confinement général en dépit des problèmes relatifs à la capacité individuelle et les éventuelles conséquences.

Paul MARTIAL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.