Yves Jean-Bart se conformera à la décision de la FIFA

Le Président de la Fédération Haïtienne de Football (FHF) a réagi, par l’organe d’un porte-parole, à la décision de la Chambre d’investigation du Comité d’éthique de la FIFA. Suspendu pour une période de 90 jours, le numéro 1 de la FHF dit attendre son exonération et sa réintégration.

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) avait informé le Docteur Yves Jean-Bart de la décision de la Chambre d’investigation du Comité d’éthique. Une mesure de suspension provisoire de 90 jours a été décidée contre le concerné. Il a été interdit à Dadou de prendre part à toute activité liée au football à la fois au niveau national qu’international. Cette sentence faisait suite aux révélations de l’article paru dans les colonnes du journal The Guardian et faisant état de mineures abusées au centre de la Croix des Bouquets. Suite à la publication de cette information relayée  dans la presse nationale, Monsieur Jean-Bart avait clamé son innocence et, il n’entend pas faire machine arrière.  

Jean Pierre Etienne, journaliste sportif haïtien de renom, a publié sur Twitter les précisions d’un porte-parole du Dr Yves Jean-Bart. Selon le document, « Le Dr Yves Jean-Bart, Président de la Fédération Haïtienne de Football, continue de rejeter catégoriquement les accusations sans fondement à son encontre. Toutefois, il se conformera à la suspension provisoire de la chambre d’instruction de la commission d’éthique de la FIFA, procédure normale de la commission d’éthique, et s’attend à son exonération et sa réintégration entières une fois les enquêtes terminées ».

« Entièrement transparents dès le début, la Fédération et son Président étaient en fait les premiers à lancer des requêtes d’investigation auprès des autorités judiciaires Haïtiennes ainsi que du groupe de droits humains très respecté, le Réseau National des Droits Humains (RNDDH), afin de prouver que les accusations méprisables et politiquement motivées, contre lui n’ont aucune vérité » a précisé le Porte-parole qui a pris soin de mentionner les démarches entreprises par la fédération.  

Selon ses propos rapportés, il a indiqué que  « le Fédération avait convenu avec la FIFA de l’envoi d’experts du programme « FIFA Guardians/Child Safeguarding » de venir vérifier les conditions dans notre Centre National de Formation des jeunes ; par la suite, dans une déclaration publique la Fédération avait encouragé la FIFA à conduire sa propre enquête ».

Rappelant que le Dr Yves Jean-Bart a déposé plainte contre Romain Molina qui a signé l’article à l’origine de cette suspension, le porte-parole a pris soin de rappeler qu’« Aucun type d’accusation de cette nature n’a jamais été enregistré durant les vingt (20)  années de mission du Dr Jean Bart à la tete de la Fédération, encore moins pendant les huit (8) années de fonctionnement de l’Académie Camp Nou. »

Annie FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.