Jovenel Moise partira le 7 février 2022 selon OEA

Le secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA) Luis Almagro, exhorte toutes les forces politiques de la République à respecter la durée du mandat présidentiel de cinq ans. À l’en croire, le président Jovenel Moise doit partir  le pouvoir le 7 février 2022.

Le secrétariat général de OEA brise son silence .À la question de la fin du mandat du président de la République,l’OEA tape du poing sur la table.  Sans surprise, l’Organisation des Etats américains continue son soutien effréné envers le chef de l’Etat haïtien. Cette nouvelle sortie représente une douche froide dans le dos de l’opposition plurielle qui ne cesse de critiquer cet organisme régional pour ses prises de position « partisane »

Mauvaise nouvelle pour l’opposition, mais sans surprise. À l’heure où la question concernant la fin du mandat du président Jovenel Moise enflamme les réseaux sociaux ainsi que les medias traditionnels, l’OEA semble, pour sa part, trancher en faveur de l’équipe au pouvoir dans une note publiée par le secrétariat général de dudit organisme, le vendredi 29 mai 2020 sur son site officiel, à travers laquelle elle prône non seulement le respect de la constitution mais aussi celui du mandat du président Jovenel Moise qui, selon Luis Almagro , prendra fin le 7 février 2022 contrairement aux dires de plusieurs secteurs de la vie nationale dont l’opposition démocratique populaire.

L’Organisation des Etats américains (OEA) insiste sur le fait que la crise sanitaire actuelle devrait nous rappeler l’importance de renforcer les règles et les institutions démocratiques sans jamais s’en dévier a confié le secrétariat général  qui exhorte par ailleurs l’ensemble des forces politiques de la République d’Haïti à trouver un cadre de coopération en vue de renforcer a lettre et l’esprit de l’ordre constitutionnel  en respectant le mandat présidentiel de cinq ans . Dans ce contexte, précise l’OEA, que le mandat Jovenel Moise arrivera à terme le 7 février 2022. Rien d’etonnant .

Comme ce fut toujours le cas, l’OEA offre ses services. OEA demeure prête et disposée à travailler avec toutes les parties impliquées dans la recherche de la meilleure solution pour le peuple haïtien a souligné l’organisme. Une chose est sure, cette note va raviver le débat politique notamment la question de la fin du président Jovenel Moise qui s’est, parallèlement à la crise sanitaire, élevé au-devant de la scène.

Les partisans de 2021 augmentent

Parallèlement à cette note, les partisans du pouvoir et ses pourfendeurs continuent de s’affronter à coup d’argument partisan et juridique (…). L’organisation MACHE KONTRE, regroupant la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens, le mouvement chrétien pour une nouvelle Haïti (MOCHRENA) Organisation du peuple en lutte (OPL), Vérité et Veye yo  demande au président Jovenel Moise de ne pas enfreindre la loi mère de la République. De ce fait, ils invitent le chef de l’Etat à quitter le pouvoir le 7 février 2021 conformément aux prescrits constitutionnels.

Jodel Alcidor  

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.