Saison cyclonique 2020 : 21 ouragans sont attendus

credit photo : haitilibre

La saison cyclonique a débuté le lundi 1er juin 2020 et prendra fin le 30 novembre prochain. Vingt et un ouragans sont attendus dont douze  moyens et entre trois et six majeurs selon les prévisions faites par des instances concernées.

La saison cyclonique a débuté le lundi 1er juin 2020. Les autorités haïtiennes sont ,comme d’habitude beaucoup plus déclaratoires qu’opérationnelles alors que, selon les prévisions, pas moins de vingt et un ouragans dont trois à six majeurs sont attendus en Haiti .En ce sens, la protection civile lance un appel à la mobilisation de toutes les structures ainsi que d’autres organismes liés à cette cause pour faire face à période si difficile qui, fort malheureusement, coïncide avec une épidémie due au nouveau coronavirus , tuant déjà près d’une cinquantaine de personnes selon les chiffres du MSPP.

Des cyclones comme Arthur , Bertha , Cristobal , Dolly, Edouard, Fay , Gonzalo , Hanna , Isaias, Josephine, Kyle , Marco, Nana, Omar , Paulette, René , Sally, Teddy, Vicky, Wilfred sont ,entre autres, quelques ouragans  qui , cette année , sur la trajectoire d’Haiti et d’autres pays de la région.

 À cette occasion ,le président Jovenel Moise , pour sa part , a déclaré sur son compte twitter que : La saison cyclonique, qui s’ouvre aujourd’hui, risque d’être active et compliquée par l’évolution de la Covid-19.Le Gouvernement mobilise déjà ses ressources pour répondre à tout éventuel désastre, tout en invitant à la vigilance et au respect des consignes de la Protection civile.

De son côté, l’ingénieur Patrice sévère pense qu’il est probable qu’un puissant cyclone (pendant la crise de Covid-19) traverse Haïti cette année (2020), comme c’est le cas, tous les 4 ans, pendant ces 16 dernières années », a alerté, en conférence de presse, le mardi 21 avril 2020, le titulaire du Ministère de l’Agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (Marndr).

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du premier ministre Joseph Jouthe ,du ministre de l’Intérieur et des collectivités Territoriales , Audain Fils Bermadel , du coordinateur de l’Unité hydrométéorologique d’Haïti (UHM) et de la protection , Marcelin Esterlin pour ne citer que ces personnalités-la.

Cri de détresse des citoyens

Entre-temps, certains citoyens de la capitale et dans les zones avoisinantes lancent un cri d’alarme aux autorités qui ,de leur cote, se contentent de faire des promesses qui ne seront jamais actees . Alors que dans la réalité, les canaux ne sont pas curés. Face à cette situation, des habitants de plusieurs zones dans la capitale se montrent déjà très inquièts. Il faut rappeler que, les premières averses ont déjà couté la vie de plusieurs personnes dont un enfant lors d’un glissement terrain.

Annie Francois

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.