Journée Mondiale de l’environnement : Col-Vert invite les Haïtiens à agir pour la sauvegarde de la Biodiversité

À l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, ce 5 juin 2020, l’Association des Citoyens Protecteurs de l’Environnement (Col-Vert Haïti) invite toutes les Haïtiennes et tous les Haïtiens en général, les élites politique et économique, en particulier, à agir pour la protection des espèces animales et végétales sur tout le territoire national.

Pour marquer la journée mondiale de l’environnement initiee par l’Organisation des Nations Unies en 1972, Col-Vert a tenu à rappelé « le dernier rapport sur la biodiversité réalisé par des experts de l’ONU en mai 2019, soulignant que plus d’un million d’espèces animales et végétales sont en voie d’extinction, soit 1/8 de toutes les espèces vivantes ». Dans une note dont la rédaction a eu une copie, l’association  « croit qu’il est urgent que des actions soient menées pour protéger la flore et la faune d’Haïti qui constituent des patrimoines inestimables ».

« Aussi considérant que les causes de cette extinction qui risque de conduire, dans un temps plus lointain à un monde sans vie, résultent directement de l’activité humaine sur la planète, Col-Vert appelle les Haïtiennes et les Haïtiens à agir avec responsabilité afin de contribuer à préserver l’équilibre de la Terre et d’assurer un avenir aux générations futures » poursuit la note.

L’association a aussi tenu à rappeler que «la destruction des habitats naturels de certaines espèces animales a des conséquences directes sur la vie des êtres humains. En plus de réduire les variétés de plantes que nous consommons, ces actions facilitent le transfert de certains virus d’origine animale, comme les corona virus, des animaux aux êtres humains et sont susceptibles d’occasionner d’autres catastrophes sanitaires mondiales comme cette crise aiguë de Covid-19 que nous vivons actuellement ».

«Enfin, Col-Vert plaide pour des actions rapides susceptibles de protéger certaines espèces endémiques à Haïti, notamment dans les parcs Macaya, déclaré réservé de biosphère mondiale par l’UNESCO, La Visite et la Forêt-des-Pins, afin de maintenir l’équilibre écologique du pays, déjà sévèrement affecté par les catastrophes naturelles et les actions anthropiques » lit-on dans la note portant la signature de Lionel Édouard et Noclès Débréus respectivement Président et Secrétaire général de Col-Vert.

Col-Vert est une association ayant pour  une mission de protection, de promotion et de réhabilitation de l’Environnement. Elle «renouvelle sa volonté d’accompagner la population dans cette longue et incessante lutte pour la sauvegarde de la biodiversité et de l’environnement dans son ensemble». 

Abigaelle PIERRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.