Réouverture des classes : le MENFP forme deux groupes de travail

Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP)  a donné suite à la réunion du 28 mai en créant à la fin de cette semaine deux groupes de travail composés des représentants du ministère et d’autres personnalités venues d’horizons divers horizons. L’objectif est de réfléchir sur la meilleure option pouvant aboutir à la réouverture des classes.

Crédit Photo: HPN

La réouverture des classes pourrait être pour bientôt. Les autorités du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) n’ont pas mis du temps à réagir après la rencontre du 28 mai dernier qui s’était déroulée entre les responsables du ministère, des partenaires et autres acteurs du système en mettant sur pied, le vendredi 5 juin 2020, deux groupes de travail. Le premier groupe est composé uniquement des représentants du ministère et le second des personnes issues des différentes couches de la société.

Ces groupuscules sont, selon une circulaire rendue publique par le MENFP, chargés d’entamer des discussions sur les différentes options pouvant conduire à la réouverture des classes ainsi que sur les protocoles sanitaires et pédagogiques à suivre lors de cette réouverture des salles dans un délai ne dépassant pas trois semaines. À la fin de ces séances de travail les représentants de chaque groupe soumettront leurs travaux au ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) Pierre Josué Agénor Cadet pour les suites nécessaires.

Composition des groupes

Le premier groupe est constitué de : Guy Étienne, Guy Serge Pompilus , Madame Franck Paul , Adler Camilus , Lourde Edith Joseph , Marc Anthony Alix , Pasteur Paul Edzaire Léon Litholu , Nadine Henry. Le second groupe de : Frère Charles Coutard , Caroline Hidicourt , Gary Perodin , Jean-Marie Clerveaux , Karine Simon , Charles Tardieu , Pierre Peralt Tessono, Maxime Mesilas, Jacquelin lirisomond .

L’année académique 2019-2020 n’est pas un pari facile que ce soit pour les parents, élèves, professeurs ou les responsables des établissements scolaires. Après les violents mouvements de protestation pour réclamer le départ du Président Jovenel Moise et son équipe à la tête du pays, la pandémie du coronavirus a mis, une fois de plus, à l’arrêt certains secteurs dont l’éducation. Mais, depuis quelques jours, les responsables dudit ministère s’activent pour la reprise des activités.

Louvencky FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.