Cap-Haïtien : SHADA 1, 2 et Nan Bannann en ébullition

Un policier a été kidnappé puis tué par des hommes armés dans la deuxième ville du pays. Ce drame est survenu lors d’une opération menée hier par plusieurs unités de la Police Nationale d’Haïti (PNH)  dans la zone de Shada 1 et 2 et de Nan Bannann. Le corps sans vie de l’agent a été retrouvé ce matin. Des heures après l’opération policière, des maisonnettes sont en flamme dans le quartier populaire.

Photo de maisonnettes en flamme

À l’instar des autres villes du pays, au Cap-Haïtien les groupes armés dictent leurs lois. Parfois, ils sont la loi. En vue de rétablir l’ordre, les policiers de plusieurs unités spécialisées de la PNH ont mené, dans la localité «NAN BANNANN», SHADA 1 et 2 une opération, le mercredi  10 juin 2020 dans l’après-midi au cours de laquelle Larousse Joseph, un policier de la 27e promotion et qui faisait partie de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) a été séquestré puis lâchement assassiné par des hommes lourdement armés de la localité lors d’un affrontement. 

En dépit des efforts consentis par les policiers, ils n’avaient pas pu récupérer le corps de  leur frère d’armes. Et, le corps sans vie de l’agent de l’ordre a été retrouvé sur la route de l’aéroport International du Cap-Haïtien. De plus, deux autres policiers  ont  été blessés par balle par les membres du groupe armé dénommé « AJIVIT » selon le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti (PNH)  branche Nord, Anacé Dorival lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi, pour présenter un bilan de ce qui c’était dans la métropole du Nord. Même scénario dans le camp des bandits. 

Des victimes dans les deux camps.

Un bandit qui répond au nom de Jacky Love Archille  a été mortellement blessé et un autre grièvement blessé. Ce dernier  a été arrêté par la police puis placé en garde à vu. Pour l’instant, il est, selon le Porte-parole de PNH-Nord, sous le contrôle des forces de l’ordre. Le responsable, promet par tous les moyens de pacifier la zone, réputée dangereuse depuis un certain temps.

 La PNH promet une enquête

 La PNH promet l’ouverture d’une nouvelle enquête pour déterminer  les auteurs, coauteurs de ce crime et les détenteurs d’armes illégales. Pour le moment, une quinzaine de personnes ont été interpellées. Elles doivent répondre aux questions des autorités concernées dans cette affaire afin de déterminer le degré de leur implication informe Anacé Dorival.

La situation toujours tendue

Malgré l’intervention des forces de l’ordre la situation reste toujours très tendue a SHADDA 1 et 2 ce jeudi après-midi. Selon un correspondant du Journal, des individus non-identifiés ont mis le feu dans plusieurs maisonnettes. A date, les autorités ne sont pas en mesure de dresser même un bilan partiel de ce rebondissement de la situation. 

Il faut signaler que, Shada 1 et 2 , Nan Bannan ainsi que d’autres quartiers comme La Fosette , Cite Lescot, San Rezon, Sainte Philomène et Fougeole avaient l’année dernière signé un Pacte pour garantir la sécurité. Malheureusement ce calme apparent n’a pas duré et les groupes armés entre-tuent encore.

Et, la liste des victimes s’allonge.

Marckendy DORSAINVIL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.