Grève : les magistrats durcissent le ton !

L’appareil judicaire est paralysé depuis le 2 juin. Les portes des 183 Tribunaux de Paix du pays sont fermées jusqu’à nouvel ordre en raison de la grève illimitée lancée le 10 juin par des magistrats membres de plusieurs associations dont APM. Ils  exigent entre autres, de meilleures conditions de travail.

Crédit Photo: Vantbef Info

Les magistrats passent à une nouvelle étape dans la bataille visant à changer leurs conditions de vie jugées misérables et inappropriées à leur fonction. Après deux semaines de grève et de palabre, les magistrats ont annoncé, le mercredi 10 juin 2020, une grève illimitée paralysant le bon  fonctionnement  des cent quatre trois Tribunaux de Paix issus des 18 juridictions judiciaires du pays. Cette décision, selon le Juge Wando Saint Villier, a été prise pour protester contre les mauvais traitements des juges.

 « C’est inacceptable. Les juges n’en peuvent plus. Il est grand temps que les autorités fassent quelque chose. Et cette fois, nous  sommes déterminés à faire valoir nos droits. Comment demander à des juges de vivre avec un salaire de 40 milles gourdes alors que la gourde continue sa chute libre » a questionné le juge de la commune de Cote-de-Fer (Sud-Est ) « On nous a humilié , maltraité . Regardez l’état des tribunaux de paix, ce n’est pas possible » a –t-il ajouté

Ce mot de grève illimité a été, entre autres, endossé par l’Association professionnelle des magistrats (APM), l’Association nationale des magistrats haïtiens (ANAMAH). Les tribunaux fermés à cause de la grève depuis le 2 juin ne vont pas recommencer à fonctionner si rien n’est fait à en croire les magistrats.

Les principales revendications des magistrats sont : le rapatriement d’un budget de fonctionnement raisonnable au Conseil Supérieur du Pouvoir  Judiciaire (CSPJ), le renouvellement automatique du mandat des magistrats qui avaient bénéficié d’un avis favorable du CSPJ  et de meilleures conditions de travail pour les magistrats de toutes juridictions du pays.

Paul MARTIAL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.