Nouvelle saisie d’armes et de munitions au Port LAFITO

Le substitut du commissaire du gouvernement a.i de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant , a procédé à la saisie de plusieurs armes et de munitions lors d’une opération menée de concert avec la police national d’HAITI (PNH) ,le vendredi 19 juin 2020, au Port LAFITO . Aucune arrestation n’a été faite a signalé le responsable qui promet en outre de peaufiner son travail.

Port LAFITO récidive. Accompagné de plusieurs agents de la Police nationale d’Haïti (PNH), le substitut du commissaire du gouvernement a.i de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, a procédé à la saisie d’environ six mille cartouches (756) et d’armes automatiques (M4). Selon le commissaire, cet arsenal serait la propriété de Kettia Louis. Cette dernière a eu le temps de s’échapper au moment de l’opération. Pour l’heure, aucune personne n’a été arrêtée. Et le substitut du commissaire promet de poursuivre avec les opérations demain avant de présenter un bilan total des matériels.

Dénonçant cette pratique qui vise à semer le trouble au sein de la société, le substitut du commissaire du gouvernement a.i de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant annonce, après la première phase de l’opération, l’ouverture d’une enquête afin de mettre la main au collet de toutes les personnes impliquant dans cette affaire. 

Le substitut du gouvernement profite de cette occasion pour lever la voix contre l’assassinat du Substitut du commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Fritz Gerald Cérisier , le vendredi 19 juin par des bandits non encore identifiés par les autorités . Alors qu’il revenait du Parquet de Port-au-Prince. « L’assassinat du substitut  prouve clairement que personne n’est pas épargné de ce fléau qui gangrène a alerté le substitut.

Port LAFITO n’est pas à son premier coup. Une fois n’est pas coutume, deux fois c’est plus qu’une habitude. On se souvient comme si c’était hier de la découverte d’armes dans un container au Port LAFITO. Pourquoi les malfrats utilisent beaucoup ce couloir? Existe-t-il une légèreté dans les contrôles douaniers ? En tout cas, seule une enquête sérieuse peut dévoiler la vérité. Mais, à quand l’ouverture d’une enquête sérieuse ?

Jodel ALCIDOR

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.