Réajustement des prix des produits pétroliers, le peuple est dans l’expectative

Depuis quelque temps, des voix s’élèvent contre la cherté des produits pétroliers sur le marché local. En ce sens premier ministre avait promis de statuer sur ce dossier. Depuis, la population est dans l’attente d’une nouvelle décision de l’exécutif à cet effet. S’adressant à la population en début de semaine, le président Jovenel Moise, a parlé de tout et de rien sauf d’un possible réajustement des prix.

La baisse des prix des produits pétroliers sur le marché local n’est pas pour demain. Après sa visite à l’aéroport International Toussaint Louverture, le dimanche 21 juin 2020, où il avait annoncé pour bientôt la reprise des vols commerciaux soit le 30 juin prochain, le président de la République, Jovenel Moise, s’est exprimé, une nouvelle fois ce lundi, 22 juin 2020 en conférence de presse à la population pour faire le point, cette fois, sur les produits pétroliers et leurs impacts sur la population .

Le prix du baril de pétrole chute sur le marché international. En Haïti, l’exécutif peine à réajuster les prix de ces produits sur le marché local en dépit de la descente vertigineuse des prix sur le marché international, alors que, le premier ministre Joseph Jouthe avait annoncé de nouvelles décisions visant à rajuster les prix. Quelques semaines après, la population attend une no][‘;[uvelle décision exécutoire qui tarde à venir. S’exprimant, ce lundi en conférence de presse  sur la  situation, le chef de l’Etat a lancé, comme ce fut toujours le cas, quelques piques un petit groupe qui, dit-il, s’oppose à tout changement.

«Tout comme le secteur énergétique, la régulation des prix des produits pétroliers sur le marché local est une route  parsemée d’embuches. Mon gouvernement travaille jour et nuit pour apporter des réponses durales à un ensemble de questions liées aux produits pétroliers. Dans le cadre de ce travail, nous disposons, pour l’instant, des informations qui nous seront très utiles dans le cadre de la régularisation de secteur dont le prix mondial » a déclaré le président Jovenel Moise qui était accompagné de plusieurs personnalités du gouvernement de Joseph Jouthe, soulignant en outre les pertes enregistrées sur ce produit transversal. Le locataire du Palais national a fait cette déclaration à l’heure ou le prix du carburant augmente en raison d’une rareté que les autorités n’acceptent toujours pas plusieurs semaines après.

Le président de la République a beau parlé, sans dire l’essentiel .Passant aux peignes fins le mode de fonctionnement de ce secteur, le chef de la diplomatie, toutefois, n’a fait aucune annonce concernant un éventuel réajustement des prix sur le marché local comme le réclament les citoyens depuis quelques semaines. Le peuple est dans l’expectative « prolongée »  Réajustement des prix, s’il y en aura, personne ne sait à quand la prise d’une telle mesure tant souhaitée .En tout cas, après la déclaration du président de la République, ce lundi, rien n’est sûr.

À défaut d’annoncer à quand la réajustement des prix , le chef de l’Etat a présenté une nouvelle structure.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.