Recherché par la PNH, Jimmy Cherisier se promène avec sa bande

credit photo : haiti24

Recherché par la Police nationale d’Haïti (PNH), l’ex Policier Jimmy Chérisier était, le dimanche 21 juin 2020, à Grand-Ravine pour, selon les informations, signer un accord de paix entre les différents chefs de bandes armées opérant de la troisième circonscription, particulièrement à Matissant  et à Grand-Ravine. La police, la justice, la CNDDR tous exclus de cette démarche qui viserait à rétablir la paix dans la capitale.

Jimmy Chérisier en bon pacificateur se promène à Grand-Ravine. À la tête d’un mouvement dénommé G9 en famille, structure fraichement créée, l’ancien policier Jimmy Cherisier alias Barbecue se déambulait comme bon lui semble dans les rues de la capitale sous les yeux passifs des autorités policières et judiciaires ce week-end, alors qu’il fait l’objet d’un mandat d’amener. Bien escorté, le présumé chef de gang de Delmas 2 était hier dimanche, dans sa quête de paix, à Grande-Ravine. La vidéo est depuis virale sur la toile.

L’objectif de cette visite était de signer un accord de paix entre les différents chefs de bandes de la troisième circonscription de Port-au-Prince, une zone réputée de non-droit depuis quelques temps. Cette quête de paix recherchée par le groupe G9 en famille sous la directrice de l’ancien membre de la Police nationale d’Haïti (PNH), se fait, malheureusement, sans l’aval de la Commission nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion (CNDDR), un organe qui a été formé par le président de la République, Jovenel Moise  et présidé Alix Fils-Aimé dont sa mission est de rétablir la paix sur tout le territoire national.

À la question d’un journaliste, l’homme fort de Delmas 2, Jimmy Cherisier, explique sa présence à Grand-Ravine. « Avec la signature de cet accord de paix, c’est un vent de changement  qui souffle désormais sur le pays. Une révolution pour changer l’ordre des choses à travers le pays. Personne ne peut pas arrêter ce projet .Je le dis et je le répète, personne ne peut pas arrêter ce projet .Jamais plus jamais, nous serons plus à la solde de quiconque » » a déclaré l’homme qui, selon des organisations des droits humains, serait impliqué dans le massacre de la Saline, qui souligne par ailleurs le rôle des groupes armés de la lutte pour le changement espéré.

 Quelques Chefs d’accusation

Depuis son expulsion de la PNH, les chefs d’accusation retenus contre l’ex-agent se multiplient. Il  est, entre autre, accusé dans le massacre de la Saline qui a couté la vie à plusieurs de compatriotes, de Village de Dieu. Loin du terrain de la justice, le présumé chef de gang  du bas-Delmas nie toute son implication dans ces massacres.

En dépit de la déclaration du ministre de la Justice et de la sécurité (MJSP), Lucmane Delile, qui réclame sa tête  Barbecue prend du champ tranquillement .Après Delmas et la Saline (nan Charbon,) les hommes de Grand-Ravine se rangent, à leur tour, au côté de Jimmy Cherisier alias Barbecue. Pour la paix ou pour la guerre, en tout cas, il ne fait que d’attendre. Déjà, ils sont légions à exprimer leur inquiétude par rapport à ce projet dont le dessous pour s’avérer être fatale pour le quotidien des citoyens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.