Négligé, le Collectif Défenseurs Plus se pose en défenseur du département du Centre!

Les habitants du département du Centre font face à de graves problèmes socio-économiques. Tous les projecteurs sont au rouge. Face à cette situation de misère et de précarité, le Collectif  défenseur Plus tire la sonnette d’alarme. 

Le quotidien des habitants du Centre est jonché de dilemmes. Les habitants dudit département ne savent à quel Saint se vouer. Tenant compte de cette situation, le Collectif défenseur Plus a publié, le vendredi 26 juin 2020, une note de presse à travers laquelle, les responsables de cet organisme de promotion et défense des droits humains  prennent la défense du département du Centre. Ils appellent les autorités compétentes à agir en conséquence pour pallier certains manques.

Rien ne va plus pour le Centre. Selon le Collectif Défenseurs les projecteurs sont en rouge: pas de services sociaux de base, l’économie basée en grande partie sur l’agriculture est exsangue en raison des conditions de l’environnement dont la sècheresse. À cela s’ajoute, les conséquences néfastes du passage de l’épidémie due au nouveau coronavirus. 

Par conséquent, le Collectif Défenseurs Plus interpelle les autorités à se ressaisir en vue de pallier les problèmes structurels et conjoncturels du département du Centre en particulier et ceux de la population en générale. « Les droits fondamentaux des citoyens et citoyennes doivent être des prérogatives urgentes, notamment la garantie du droit à la santé et à l’alimentation suffisante » a –t-il souligné.

À l’image des autres départements du pays, le département du Centre est dans le noir. Selon le Collectif défenseur Plus, cette situation ne fait que s’aggraver, alors que le département du Centre héberge le plus grand barrage hydroélectrique du pays. En dépit de tout, le blackout fait partie intégrante de leur mode de vie.

« Donc, il est judicieux que les autorités étatiques se montrent à la hauteur de leurs responsabilités, en élaborant des stratégies efficaces en vue de redresser l’économie nationale et de garantir la mise en œuvre et la jouissance des droits sociaux et économiques en Haïti » a conclu, Samendina – Lumane JEAN, la Responsable Communication.

Paul MARTIAL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.