L’opposition prépare un nouvel assaut contre le pouvoir

legende : quelques membres du secteur democratique populaire

Le secteur démocratique populaire a lancé un nouvel appel à la mobilisation populaire contre le pouvoir en place. L’objectif n’a pas changé : le départ sans condition du président Jovenel Moise pour son implication présumée dans des actes de corruption, de détournement de fonds, la réalisation du procès du petro caribe et la formation d’un gouvernement de transition pouvant jeter les bases d’une nouvelle société démocratique, inclusive et la réalisation des élections .

L’épidémie du nouveau coronavirus fait obstacle à tout, notamment à la mobilisation populaire contre le président Jovenel Moise et son équipe pour leur implication présumée dans des actes de corruption. Parallèlement à la décision du gouvernement d’assouplir les mesures barrières à partir du 30 juin, lesquelles visant à combattre l’épidémie due au nouveau Covid19, les hommes de l’opposition démocratique ont décidé de relancer la mobilisation contre le pouvoir. L’annonce a été faite lors  une conférence tenue, le mardi 30 juin 2020.

Les objectifs sont les mêmes : un départ du président Jovenel Moise au pouvoir avant la fin de son mandat constitutionnel le 7 février 2021, la réalisation du procès petro caribe, la formation d’un gouvernement de transition , la réalisation des élections honnêtes , libres , inclusives et démocratiques pour renouveler le personnel politique du pays et jeter les bases solides d’une nouvelle société, entre autres.

«La mobilisation va être relancée sous peu sur tout le territoire national. Nous prenons déjà des dispositions y relatives. Les objectifs n’ont pas changé  .Vous les connaissez déjà a martelé Rony Timothé .Après cette longue période de pause, il est venu le temps de poursuivre la lutte contre ce pouvoir malveillant, criminel. Nous allons recommencer avec les rituels : cérémonies mystiques, réunions politiques, colloques etc, avant de démarrer avec cette nouvelle vague de mobilisation qui, à coup sûr, chambardera  ce pouvoir  a souligné le responsable de VIVE HAITI qui intervenait sur les ondes de la Radio Caraïbes après la conférence de presse.

Outre cette annonce, les hommes du secteur démocratique populaire se sont exprimés sur certains faits ayant marqué l’actualité politique cette semaine. La position de l’ambassade des Etats-Unis face à la crise sociopolitique qui sévit en Haïti, la pluie des arrêts présidentiels contestés ,la mauvaise gestion de la pandémie du coronavirus par le pouvoir en place , les multiples déclarations incendiaires  du ministre de la Justice et de la sécurité publique ,Lucmane Delile, la dégradation de la sécurité et de la gourde nationale ,la coalition des gangs armés sous l’appellation de G9 en Famille faisaient objet des critiques des hommes de  l’opposition démocratique populaire qui promettent ,cette fois , de mener la lutter à terme .

Cependant, l’on se pose la question. L’opposition va-t-elle changer de stratégie de combat ? Ça personne ne le sait. Ce qui est sûr, la communauté Internationale  n’est pas prête à lâcher ce pouvoir tenant compte de leurs dernières prises de position dans la crise et dans le débats autour de la fin du mandat du président Jovenel Moise .

Paul Martial

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.