CEP : Jean Simon Saint-Hubert démissionne !

À la demande de la Plate-forme des organisations haïtiennes des droits humains, le Conseiller électoral, Jean Simon Saint-Hubert a rendu sa démission au président de la République, le vendredi 3 juillet 2020.

Jean Simon Saint-Hubert laisse le navire du CEP. Dans une lettre adressée au président de la République, Jovenel Moise, le Conseiller électoral provisoire (CEP),a tenu à informer le chef de l’Etat de sa décision de quitter son siège dans le CEP , sous la demande de la Plate-forme des Organisations haïtiennes des droits humains ( POHDH) , le secteur qu’il avait représenté .

 «Le mandat du Cep aurait dû prendre fin immédiatement, après l’installation du nouveau président (issu de la présidentielle de 2015, poursuivie en 2016), en vue de laisser la place à une institution permanente, selon le vœu de l’article 289.3 de la Constitution haïtienne » a écrit l’ex -conseiller électoral dans sa lettre de démission, soulignant par ailleurs que cette décision fait suite à une longue réflexion sur la situation générale du pays.

Vu la situation délétère qui sévit dans la société  depuis la venue de l’épidémie due au nouveau coronavirus, les membres du conseil directoire de la Plate-forme des organisations haïtiennes des droits humains(POHDH) avaient demandé à son représentant de rendre son tablier. Chose Faite.

Apres la démission du représentant de POHDH, Le CEP est constitué désormais de : Carlos Hercule (Conférence Épiscopale d’Haïti) .Frinel Joseph ,(Cultes Réformés) ;Kenson Polynice, (Secteur Paysan/Vaudou) ,Marie-Herolle Michel (Secteur Patronal),Josette Jean Dorcély ,(Secteur Syndical) Léopold Berlanger , (Secteur Presse),Jean Lucien Bernard ,(Secteur Université)Marie Frantz Joachim (Secteur Femme). Ils ont été nommés par arrêté suite à un conseil des ministres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.