Inachèvement des centres sportifs, le ministre Max Attys accuse CECOSA, ADOM, ROFFI…

L’Etat haïtien a décaissé, il y a de cela quelques années, plusieurs millions de dollars pour la construction des parcs et des centres qui jusqu’à maintenant n’ont pas pu être utilisés par le monde sportif haïtien. Car, la plupart de ces centres sont inachevés. Le ministre Max Attys impute une part de la responsabilité à des firmes engagées dans la construction de ses infrastructures sportives. 

Le ministre des sports et de l’’action civique (MJSAC), Max Attys, a réveillé un chat qui dormait tranquillement. Le dossier de 25 stades a refait surface. Cette fois, c’est un officiel, un ministre  des sports qui en parle dans la presse suite à une visite d’inspection, pointant du doigt plusieurs firmes qui ont été engagés dans la construction dont CECOSA, ADOM, ROFFI.

Le ministre a parlé de la construction des parcs et des centres sportifs qui demeurent jusque-là  inachevés en dépit des millions qui ont été décaissées par le haïtien, en pointant du doigt plusieurs firmes qui sont se engagés dans la construction dont CECOSA, ADOM, ROFFI. « La plupart de ces centres demeurent inachevés alors que les fonds ont été décaissés« , a soutenu M. Attys qui pointe du doigt les firmes (CECOSA, Adom, Roffi) engagées dans la construction desdites installations sans l’avis technique et l’implication du ministère.

Le numéro 1 du MJSAC a rappelé que l’urgence sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus n’a pas permis certaines rencontres jugées nécessaires. Toutefois, son cabinet et les cadres des directions techniques et unités ont travaillé sur d’importants dossiers tels la loi organique du ministère, les assises de la Jeunesse et de l’Action Civique, le projet de loi sur l’éthique et la déontologie sportive…

Le Ministre Attys en a profité pour saluer les professionnels et techniciens compétents du MJSAC qui vont lui permettre, avant la fin de l’exercice fiscal en cours, de former les directeurs départementaux, d’organiser les États Généraux du ministère, de doter le secteur d’outils favorisant son développement harmonieux.

Annie FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.