À quand l’application stricte des mesures contre l’utilisation des produits en styrofoam… ?

Le pays fait face à de graves problèmes environnementaux dont le déboisement excessif des mornes. Parallèlement à ce dilemme qui gangrène, l’utilisation abusive du plastique à l’usage unique, des produits en styrofoam et en polystyrène représentent un danger imminent pour l’environnement. Conscients de cette situation, les responsables ont publié en 2012 et 2013 deux arrêtés interdisant l’importation et l’utilisation de ces produits sur le territoire national. Mais qu’en est –il de leur application stricte ?

Depuis quelques années les autorités de plusieurs pays de la Caraïbes y compris Haïti se sont engagées dans la lutte contre l’utilisation abusive et illégale des produits en styrofoam, en polyéthylène et du plastique à l’usage unique lesquels représentent un sérieux danger pour l’environnement. Conscients des conséquences néfastes de ces produits sur l’environnement, les dirigeants haïtiens avaient pris en 2012 et e 2013 deux arrêtés visant à interdire la commercialisation et l’utilisation sous quelque forme que ce soit. Plus de sept ans après, les responsables ont du mal à faire respecter cette mesure. Et le problème reste et demeure entier.

De mal en pire .En dépit de la publication de ces deux arrêtés,  les sacs d’épicerie, les couvertes pour les cafés ,les pailles , les bouteilles, les plateaux ,barquettes ,sachets , gobelets et les assiettes jonchent les pas , engorgent les canaux et salissent les coins et les recoins de nos grandes villes sous les yeux passifs de ceux qui font office de dirigeants .Face au laxisme des dirigeants ,qui pourra, toutefois, nous couter très cher notamment pendant la saison cyclonique ,l’on se demande : à quand l’interdiction totale de ces produits en styrofoam et le bannissement des produits plastiques à usage unique ? Pourquoi une telle mesure a été mise en veilleuse au su et au vu de tous, particulièrement nos chefs ?

Questionné à ce sujet, un haut cadre du ministère de l’environnement réclamant l’anonymat dénonce la passivité et la complicité de l’Etat au plus haut niveau. ««« Les mesures sont là. Donc, il revient aux autorités de les mettre en application .Malheureusement ce ne sera pas facile, puisqu’il existe une parfaite imbrication entre les importateurs de ces produits et certains hauts fonctionnaires de l’Etat »»»  a confié le responsable, soulignant par ailleurs que, tant et aussi longtemps que l’Etat passe outre de ses responsables, nous n’aurons pas de solution à ce problème.

Responsabilité citoyenne

L’Etat n’est pas le seul responsable de cette situation .Le consommateur doit savoir ce qu’il veut pour protéger sa santé  et son environnement. En attendant que l’application des mesures prises par les autorités concernées dans le cadre de cette lutte visant à protéger l’environnement soit strictement appliquée. Les citoyens doivent jouer leur partition. «« Pourquoi ne pas retourner à l’ancienne coutume ? a questionné Marie Claire une marchande de spaghetti .Jadis, les gens viennent avec leurs vaisseaux, et ils achètent sans trop grande difficulté.  Et dans ce cas, les marchands n’auront plus besoin d’acheter les assiettes en styrofoam a-t-elle ajouté.

Si les responsables tardent à faire respecter les mesures, les citoyens, eux, ont pour devoir de protéger leur environnement, leur santé .Ils doivent avoir un comportement responsable. En tout cas, la vraie question ne porte –t-elle pas plutôt sur nos gestes et comportements à adopter face à un l’Etat absence et irresponsable.

Jodel Alcidor

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.