OPC : le quidam Junior CÉNANFILS nommé par erreur

Junior CÉNANFILS a été nommé Protecteur du citoyen adjoint de l’Office de la protection du citoyen (OPC) à travers un arrêté publié le jeudi 23 juillet 2020. Méconnu dans le milieu des droits humains, ce quidam a été nommé par erreur selon le protecteur du citoyen, Renan Hédouiville .

Junior CÉNANFILS n’est pas le bienvenu au sein de l’Office de la protection du citoyen (OPC). Fraichement nommé par le pouvoir l’exécutif comme étant  le protecteur adjoint du citoyen, ce dernier fait déjà l’objet de diverses critiques. Il n’est pas connu dans le milieu du secteur des droits humains.

« Renan Hedouville a réagi suite à la nomination de son adjoint, Junior Cénanfils  sur Magik 9 .Fort de mes trente ans de militance dans le secteur des droits humains, Je n’ai pas reconnu ce nom a expliqué Protecteur du citoyen qui informe qu’il  en avait parlé au premier ministre Joseph Jouthe qui  confirme que  c’était une erreur qui a été glissée.

Depuis quelque temps les erreurs glissent souvent dans les documents publiés par le pouvoir exécutif. La publication du nouveau Code pénal, la publication d’un arrêté nommant un protecteur adjoint de l’OPC. Pourquoi tant d’erreurs ? Qu’est-ce qui est à la base de ce laxisme ?

La Rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.