Insécurité et banditisme, l’OPC appelle à des actions concrètes !

L’Office de la Protection du Citoyen, dans une note de presse datée du 4 novembre 2020, appelle les autorités à agir au lieu de continuer à déplorer.

Dans la dernière note de presse portant la signature du Protecteur du Citoyen, Me Renan Hérouville, l’OPC s’est déclaré « consterné par l’enlèvement suivi de l’assassinat crapuleux de la jeune écolière de 21 ans, Évelyne Sincère, dont le cadavre a été retrouvé, le dimanche 1er novembre 2020 à Delmas 24. Ce cas vient s’ajouter à la liste assez longue de victimes d’actes de banditisme et d’insécurité ces dernières semaines« .

Dans cette trop longue liste de victimes d’actes de banditisme l’OPC n’a pas manqué de mentionner, le « Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval, la jeune entrepreneure Joanne Laguerre, le pasteur Quétant Jean-Philippe et son épouse, le policier Michel Marc-Gery, l’inspecteur divisionnaire Angelot Verrier, l’électricien Maxime Léveillé, l’agent de sécurité de l’ex-sénateur Youri Latortue, Eric Elias Diogène, pour ne citer que ceux-là. Les bandits sèment le deuil et la peur, en toute impunité, dans toutes les couches sociales du pays, dans les villes, les sections communales et dans les quartiers. »

L’OPC a aussi attiré l’attention sur l’attitude de l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH) qui selon la note « tarde à présenter les conclusions de ses enquêtes sur des cas scandaleux impliquant des agents et unités de la Police Nationale d’Haïti (PNH). À titre d’exemple, plus d’un mois après l’assassinat de l’étudiant Grégory Saint-Hilaire par un policier de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) dans l’enceinte même de l’Ecole Normale Supérieure, aucune information n’est fournie par l’IGPNH sur cet acte révoltant. Rien également sur l’exécution sommaire du policier Jean Rosner Glezil, le 14 octobre dernier à l’hôtel Révélation. »

« L’Office de la Protection du Citoyen signale aux autorités concernées que les mots de sympathie ainsi que les annonces farfelues de routine pour déplorer ne vont pas résoudre le problème de l’insécurité et du banditisme, ramener la paix et la sécurité. Le pays tout entier attend des actions concrètes. » poursuit ladite note.

Comme conclusion, l’OPC a appelé « les autorités policières et judiciaires à agir vite et bien pour ne pas se faire complices des actes d’insécurité et de banditisme« .

Alors que les cas de kidnapping et d’assassinats sont en hausse ces derniers jours, les autorités policières ont déclaré leur satisfaction des résultats obtenus par l’opération Terminator. Satisfaits de la situation, vont-elles faire en sorte qu’elle s’améliore ?

Abigaelle PIERRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.