Accès aux produits sanguins : l’ONASAPS est créé!

Le Président de la République, sur le rapport de la Ministre de la Santé Publique et de la Population, après délibération en Conseil des Ministres, a publié le décret portant création et organisation de l’Organisme National du Sang et des Produits Sanguins (ONASAPAS). Ledit décret a été publié dans le journal officiel, Le Moniteur, le mardi 13 octobre 2020.

Dans l’idée de mettre en place un modèle favorisant le contrôle direct du système de transfusion sanguine, les autorités nationales ont créé un autonome chargé de la sécurité transfusionnelle : l’ONASAPS. Avec pour mission de « garantir à tous, de manière équitable, l’accès à des produits sanguins de qualité, disponibles en quantité suffisante et au moment opportun » la nouvelle institution a vu le jour et, elle prend en charge le Système National de Sécurité Transfusionnelle. (Article 3)

Ayant son siège social à Port-au-Prince, l’ONASAPS est placé sous la tutelle du Ministre chargé de la Santé Publique et a pour attributions entre autres de mettre en place des programmes assurant la disponibilité du sang et des produits sanguins, mettre en place un système de management de qualité et de bonnes pratiques de fabrication pour la production du sang et des produits sanguins et garantir la fiabilité des mécanismes de notification des donneurs de sang ayant eu au moins un marqueur réactif au dépistage et les orienter vers un site de prise en charge. (Articles 2 et 4)

Les ressources nécessaires au financement de l’ONAPS sont fournies à partir du budget national à travers le Ministère chargé de la Santé Publique et à partir des dons et subventions (article 26) et son administration et sa gestion sont assurées par un Conseil d’administration de cinq membres, une Direction générale et un Conseil de Direction.

De nombreuses familles haïtiennes souffrent des impacts du manque d’accès à des pochettes de sang. Puisse, cette nouvelle institution apporter une solution efficace et durable à ce problème dont les répercussions sont graves.

Annie FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.