Nouvelle constitution: un avant projet sera disponible avant la fin de l’année

Nommés par Arrêté, les membres du Comité Consultatif Indépendant pour l’Elaboration du Projet de la Nouvelle Constitution entendent accomplir la tâche qui leur a été confiée. Ils projettent de proposer un avant projet à la nation avant la fin de l’année.

Mandatés pour élaborer un projets de nouvelle Construction « permettant entre autres de préserver les acquis démocratiques et les aspirations au développement durable du peuple haïtien; renforcer les mécanismes de l’Etat de droit; rationaliser et préciser la nature du régime politique; réaffirmer et consolider le caractère démocratique et républicain de l’Etat; prendre en compte l’évolution du contexte institutionnel, politique et culturel du pays », les membres du comité se sont déjà attelés à la tâche. Alors que la logistique comme un espace propre au comité n’est pas encore au rendez-vous, l’ancien président de la République Boniface Alexandre, le général retraité Hérard Abraham, Mona Jean, Louis Naud Pierre et Jean Emmanuel Eloi ont recouru à la magie de la technologie pour commencer à travailler. « Le Comité s’organise au niveau logistique pour trouver un espace de travail et pour l’instant le travail se fait plutôt de manière virtuelle et ensuite travaille sur un projet de consultation » a informé le professeur Louis Naud Pierre lors de son intervention dans un média de la Capitale.

En effet, le comité comme annoncé par le Président de la République lors de la cérémonie de son investiture entend faire appel à des experts. Comme plus, les travaux du Comité des États Généraux Sectoriels de la Nation, de la commission de la Chambre des Députés serviront de base de travail. « Il y a la commission de 2007, la commission de la chambre des députés et le travail des états généraux, ça va être les bases de travail. Parce qu’en fait il y a eu déjà des propositions d’amendement. Maintenant on est en train de faire ce travail de synthèse » a précisé le sociologue.

« On va élaborer, c’est ce qui est en train de se faire, un projet de consultation et on va avoir trois séries d’ateliers. Une série d’ateliers sur le régime politique ensuite une deuxième série d’ateliers sur les problèmes de gouvernance administrative. On a une troisième série d’ateliers qui sera consacrée sur la problématique de l’exercice des droits fondamentaux, de la citoyenneté et de la souveraineté » a-t-il annoncé comme méthodologie de travail du comité. Des experts nationaux et internationaux débattront de chaque point et le comité tranchera sur les points debatus révèle Louis Naud Pierre. « Il y aura la rédaction d’un avant projet. Maintenant cet avant projet, on espère le terminer le 30 décembre, et on aura une autre phase de consultation ou de participation. On aura cet avant projet qui va être envoyé à la population, en particulier aux organisations, aux groupes organisées de la société civile » a-t-il fait savoir.

Alors que le Président a reconnu avoir mis la charrue avant les bœufs en ce qui porte à la méthodologie choisie pour porter correction aux problèmes liés à la Constitution en vigueur, le Comité quand à lui s’organise pour remplir sa mission. Échouera-t-elle comme tant d’autres comités mis en place par le Président ? Dans ce cas, l’addition risque d’être salée pour les contribuables haïtiens qui ont payé tant de conseillers, commissaires et membres de comité qui au final n’ont servi à rien.

Paul MARTIAL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.