CHFP-CONA : La CONA menace de boycotter le championnat si rien n’est fait

La Commission Nationale des Arbitres (CONA), dans une note rendue publique le mercredi 11 novembre 2020, a décidé de surseoir à la suite du championnat haïtien de football (D1, D2 et D1 féminin). Ce, en réponse aux actes de violence à répétition perpétrés par certaines équipes et supporteurs.

La Commission Nationale des Arbitres (CONA) a lancé un ultimatum à la COCHAFOP et la FHF. Dans sa note de protestation, la CONA déplore les actes de violence qui ne cessent d’augmenter dans les championnats nationaux,  » Nou kapitèn abit nan tout rejyon nan peyi a se avek anpil tristès, dlo nan je ke nap konstate zak malonèt, vyolans kap ogmante nan chanpyona nasyonal yo  » pourrait-on lire dans les premières lignes ladite où la FHF, la COCHAFOP, la CONCACAF et la PRESSE ont été mis en copie.

Plus loin, les cosignataires de la note ont mis en évidence les sacrifices consentis par les arbitres pour aller arbitrer les matchs peu importe leur dû. Malgré tout, les actes de violence s’intensifient week-end après week-end sans aucune mesure visant à stopper ces dérives comme le veulent les articles 6.06, 6.08, 6.11 et 6.13 des règlements du championnat.

Le dernier acte de violence en date remonte au dimanche 8 novembre 2020 où l’AS Mirebalais recevait le Racing des Gonaïves au Parc Bayar pour le compte de la 12ème journée. Les Gonaïviens ont subi l’enfer à Mirebalais ce jour là où leur milieu défensif centre droit; Jose Augusto Medina de nationalité colombienne avait reçu un jet de pierre sur la tête. Le joueur ensanglanté a été conduit à l’hôpital Mirebalais pour recevoir des soins que nécessitaient son cas.

Toujours ce week-end du 8, il y a eu cette vidéo en D2 devenue virale sur les réseaux sociaux, où des supporteurs de Marchand Dessalines ont passé à tabac le corps arbitral. On se rappelle lors de la 3e journée au Land des Gabions (Cayes), suite à la défaite de l’America des Cayes 0-1 contre l’AS Capoise, des blessés par balles ont été enregistrés et le corps arbitral a été bastonné.

Le mercredi 14 octobre 2020, les arbitres d’élites regroupés en TOP 15 Trios de la CONA, étaient sortis de leurs gonds pour déplorer les violences faites aux arbitres, malgré la sanction imposée par la COCHAFOP aux clubs concernés, les cas de récidive continuent à ternir l’image du football haïtien. La commission d’organisation du championnat haïtien de football professionnel va-t-elle pouvoir sévir comme le veut les règlements du championnat?

La CONA demande au responsable du football d’appliquer la Charte de la FHF dans le cas contraire aucun arbitre n’ira sur un terrain pour arbitrer. Eu égard de la note de la Commission Nationale des Arbitres, pourrait-on espérer une fin de saison tranquille du championnat compte tenu de l’image dégradante de nos institutions et des valeurs morales des citoyens ? La rédaction de Le Courrier de la Nation apportera pour le plaisir de son lectorat la contre attaque de la COCHAFOP.

Seide Putnam LOUS-JEAN
putnamlouisjean@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.