Haïti-Santé : La majorité des unités COVID-19 a été démobilisée!

Face au constat de l’augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19, les autorités ont déclaré que le pays est toujours en alerte rouge. Toutefois cette décision contraste avec le démantèlement de la majorité des unités COVID-19, faute de non renouvellement des contrats de service. Pire, certains employés n’ont toujours pas reçu le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire.

Crédit Photo : Le Nouvelliste

Dans une note datée du 11 novembre 2020, le Ministre de la Culture et de la Communication, Monsieur Pradel Henriquez, rapporte que les autorités ont constaté une nette augmentation de nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus. Pour éviter le pire, le titulaire du Ministère a estimé qu’il est urgent de prendre des mesures pour endiguer la propagation de la COVID-19. Invitant la population à adopter un comportement responsable en appliquant les gestes barrières, la distanciation sociale, le port du masque etc Monsieur Henriquez a maintenu le niveau d’alerte rouge et invité les institutions, les citoyennes et citoyens à éviter toute forme de négligence. Le MSPP quant à lui continue à dénombrer les nouveaux cas de contamination.

Selon les données du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) depuis le début du mois de novembre, 68 nouveaux cas ont été confirmés et 197 ont été détectés durant tout le mois d’octobre. C’est dans ce contexte particulier que les autorités sanitaires ont décidé de ne pas renouveler les contrats de service du personnel de la majorité des unités COVID-19 du pays.

Pourtant, avant même qu’elle soit officiellement touché par la pandémie, Haïti à travers le MSPP particulièrement s’était mise au pas. C’est dans cette logique que le MSPP à travers la Direction d’Épidémiologie, des Laboratoires et de la Recherche a rédigé le Plan de Préparation et de Réponse du MSPP au coronavirus. Diverses actions de sensibilisation, de contrôle et de renforcement des capacités des institutions, des agents et intervenants du système sanitaire national ont été réalisées. Conformément au chronogramme du Plan de Préparation et de Réponse du MSPP au coronavirus, les activités suivantes ont été réalisées :Aménagement d’infrastructure de quarantaine et d’isolement (Mars-Juin); Renforcement des structures de diagnostic et de prise en charge (mars-juin); Traitement des cas compliqués de grippe ordinaire (mars 2020-mars 2021).

Conformément à la logique d’intervention dudit plan les unités COVID-19 ont été mises en place et leurs personnels ont constitué la ligne de front des autorités sanitaires dans le combat de la propagation du virus et la préservation de la vie des personnes contaminées. Ces braves gens qui malgré les manques d’équipements de protection individuelle ont continué à côtoyer quotidiennement des cas suspects et des cas confirmés, n’ont pas eu le traitement mérité.

En effet, beaucoup d’entre eux ont travaillé deux mois sans recevoir leur salaire. Le MSPP n’a pas prolongé leurs contrats de service expirant au mois d’octobre et jusqu’à date ils n’ont pas reçu leur chèque. Leurs unités, certaines depuis le mois de septembre, ont été démantelées alors que des cas de contamination continuent à être confirmés. Furieux, certains d’entre eux ont fermé la Direction Sanitaire du Sud pour exiger le paiement de leurs arriérés de salaire. Jusqu’à date le MSPP n’a émis aucune annonce officielle à ce sujet.

Haïti a déjà recensé 9 160 cas de contamination au nouveau coronavirus. 232 personnes sont mortes de la COVID-19 et 7 701 en ont été guéries.

Annie FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.