La Digicel cherche-t-elle à se substituer à la DCPJ?

Touchée par les nombreuses plaintes des clients du service MonCash victimes d’escroquerie, la Digicel a invité la population à les contacter ou la DCPJ. La responsable du service a annoncé que la compagnie a mis en place une cellule d’intelligence en vue de déterminer les origines de ces pratiques et d’y mettre fin? Comment compte-elle s’y prendre ? Cherche-t-elle à la DCPJ sur le banc de touche ?

De nombreuses personnes sont victimes d’escroquerie ces derniers jours. Des individus malintentionnés, appellent de paisibles citoyens au téléphone et leur annonce qu’ils doivent leur expédier de l’argent via MonCash sinon ils viendront les kidnapper ou remplir le contrat de procéder à leur exécution. Touché par ces faits, le Parquet de Port-au-Prince avait invité les citoyens victimes de ce genre de pratique à contacter les autorités policières en vue de porter plainte. La Digicel, quant à elle, propose une voie parallèle.

Questionnée par la Radio Télé Métropole, la responsable du service MonCash a laissé le choix aux victimes. Elles peuvent contacter la Digicel ou la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ).

Et comme pour inciter les gens à choisir la première option elle a apporté des éclaircissements sur les dispositions mises en place par la compagnie de téléphonie mobile.

« Nous à la Digicel avons une équipe d’intelligence que nous avons mis sur pied. Son travail est de mener des investigations par rapport aux informations reçues » a déclaré Madame Chavenet avant d’inviter les victimes qui ne se laissent pas intimider d’appeler la compagnie directement ou d’aller porter plainte à la DCPJ. Assurant la population que les dispositions seront prises pour mettre fin à ces pratiques, la responsable du service MonCash n’a pas manqué de demander à tous et à toutes de faire confiance à la compagnie.

Comment va procéder la Digicel? Quelles ont été les dispositions prises? Compte-elle agir en solo ou en étroite collaboration avec la DCPJ? La Digicel dispose-t-elle de provisions légales lui accordant le droit de recevoir des plaintes, de mener des investigations ?

Rappelons que la Digicel qui fait l’objet d’une plainte d’abonnés victimes n’est pas à son coup d’essai. Lors des dernières élections présidentielles, elle a publié les résultats avant le Conseil Électoral d’alors.

Stevens JEAN FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.