PNH: Léon Charles DG illégal ?

Fraîchement nommé puis installé par le Premier Ministre, Joseph Jouthe, le nouveau Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti est déjà décrié. Des agents de la PNH jugent sa nomination illégale.

Nommé par Arrêté présidentiel publié dans le Moniteur daté du 13 novembre 2020, Léon Charles a été investi de ses fonctions de Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti, le lundi 16 novembre 2020. Quelques heures après la confirmation de sa nomination et de son installation, le nouveau DG a.i est la cible d’agents de l’institution policière et de citoyens.

Brandissant, l’article 22 de la loi du 29 novembre 1994 Portant Création Organisation et Fonctionnement de la Police Nationale, ces acteurs qualifient la nomination du nouveau DG a.i d’illégal.

En effet, l’article de la loi mentionnée, publiée dans le journal officiel, Le Moniteur Nº 103, 28 DÉCEMBRE 1994 précise que  » Le Directeur général de la Police nationale, secrétaire exécutif du CSPN, est choisi parmi les directeurs centraux ou les commissaires divisionnaires et nommé, conformément à la Constitution, pour un mandat de trois ans renouvelable. » Or quinze ans après sa démission de l’institution l’actuel DG a.i n’a été réintégré ni à titre de directeur central ni avec celui de commissaire divisionnaire.

Celui qui a dirigé la Police Nationale d’Haïti de mars 2004 à septembre 2005, nommé attaché policier à l’ambassade d’Haïti à Washington puis coordonnateur du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) et enfin ambassadeur d’Haïti à l’OEA en 2017 devra trouver les arguments pour convaincre.

Cette nomination jugée illégale s’inscrit-elle dans la perspective du pouvoir en place qui décret après décret continue à verser dans l’illégalité ?

Marckendy DORSAINVIL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.