Diego est mort, Maradona vivra toujours !

Le 25 novembre 2020, Diego Armando Maradona est décédé suite à un arrêt cardiaque, à l’âge de 60 ans. Il restera à jamais une légende. Unique en son genre.


Ange ou démon ? Lumière ou ténèbres ? Bien ou mal ? Diego Armando Maradona a su déplacer les limites et vivre sa vie comme il l’entend, sans se soucier des règles farfelues et des opinions des autres. Beaucoup de nous n’avons vécu que la déchéance du géant qu’était Maradona. Le 1er juillet 1994, il est banni de la coupe du monde, contrôlé positif à l’éphédrine. Ainsi a été sa vie, génie incontestable et homme contesté.
Issu des quartiers pauvres de Buenos Aires, il a prouvé à des millions de jeunes qu’il était possible de réaliser leur rêve, peu importe leurs origines. Dix jours avant son 16ème anniversaire, Diego Armando Maradona a effectué ses débuts dans le mode professionnel avec les Argentinos Juniors, devenant le plus jeune joueur du championnat argentin à l’époque. Il a joué pour des clubs tels que le Boca Juniors, FC Barcelone, Napoli, FC Seville.

A Napoli, Diego est devenu Maradona, celui que toute une ville acclamait, celui qui ne ratait jamais une occasion de faire la fête, celui qu’on accusait d’avoir des liens avec la mafia locale. Pourtant il a permis au Napoli de remporter le championnat d’Italie à deux reprises au nez des grands clubs du nord, devenant dieu vivant pour toute une ville.


Quoi de mieux pour résumer le personnage que ce fameux 22 juin 1986. En quatre minutes, on a vu le pire et le meilleur de Diego Armando Maradona. A la 51eme minute du quart de finale de la coupe du monde, il s’élève dans la surface anglaise et marque de la main, la fameuse « main de Dieu ». 4 minutes plus tard, il récupère le ballon de sa moitié de terrain et dribble plus de la moitié de l’équipe adverse pour marquer l’un des plus beaux buts de l’histoire, du pur génie.


Maradona n’était pas seulement un joueur de football. Il savait prendre position et défendre des causes. Et l’histoire retiendra le 25 novembre comme sa date de décès et celui de son grand ami Fidel Castro.


Repose en paix, Diego. A jamais, Maradona !

Frito Boul

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.