Gonaïves : Un bandit a été tué et une citoyenne blessée par balle lors d’une opération policière

Le commissaire du gouvernement de la juridiction des Gonaïves, Me Serard Gasius, et la PNH ont été à pieds d’oeuvre dans la cité de l’indépendance, hier mercredi 02 décembre 2020, les nommés Hubert ainsi connu a été criblé de balles et Michelna Pierre, une occupante de l’espace a atteint d’un projectile.

Hubert ainsi connu a été tué, Michelna Pierre a été touché d’une cartouche au niveau de sa fesse gauche, hier mercredi 2 décembre 2020 à Trou sable banlieue des Gonaïves. Une opération signée et coordonnée par le chef du parquet des Gonaïves, Me Serard Gasius, en étroite collaboration avec les autorités policières en pleine journée.

Selon les riverains de la zone, Hubert AC a été la cible particulière de l’opération. Il s’est mis à courir pour fuir les policiers. Des détonations ont été entendues. Dans un corridor, il y avait aussi une demoiselle qui a été touché au niveau du flanc gauche. Elle a été transportée à l’hopital la Providence à Morne blanc rapporte un citoyen sous le voile de l’anonymat.

T-shirt rouge et en sous-vêtement, la fesse gauche enroulée d’un bandage adhésif de gaz, Michelda Pierre, la victime du drame, agée de 20 ans et mère d’un bébé de deux mois, a été au mauvais endroits et au mauvais moment. Elle et sa mère étaient dans la zone pour récupérer une somme due.
« yon moun ki dwe manman m yon kòb, mwen menm ak manman m al touche kòb la epi nou kanpe ak moun lan, lè nou gade nou wè polis yo ki frennen machin lan yo kanpe yo di tout moun de men anlè, mwen menm lè m gade m wè tout moun ap kouri m pa konn sa ki genyen m kouri tou, mal chans pou mwen sanble moun yo ye bezwen an se menm wout li fè avèm yo tire dèyè l em resevwa katouch la » relate-t-elle d’une voix criarde.

Consciente qu’elle n’était pas directement visée, elle s’est adressée aux autorités du pays via son état économique déplorable en vue de trouver une aide pour le recouvrement des frais médicaux. « Map mande pou leta edem paske manman m pa gen kòb se yon malere ke li ye, li pa gen kòb poul depanse pou mwen lopital la se jis m ta renmen pou yo edem pou yo pa lagem paske m gen yon pitit, m ta renmen wè avni li, Bondye pou mwen m pa mouri katouch la m pran an ka soti » implore Michelda la nourrice.

De l’avis de son beau-père, Francky Exama, « l’Etat haïtien doit agir illico car c’est une nourrice, une fille qui n’a pas été inpliquée dans des actes de banditisme qui est présentement allongée sur le lit de l’hopital » adjure-t-il.

À rappeler que la machine à kidnapper est au rancard dans la cité, si dans certaines régions du pays la coopération n’est pas aux rendez-vous, la juridiction des Gonaïves n’a pas chômé dans la mise hors d’état de nuire des fauteurs de trouble.

Eloi Michel JEAN-BAPTISTE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.