Football-Affaire abus sexuels: De nouvelles têtes vont tomber, prévient Romain Molina

Le journaliste français Romain Molina ne compte pas lâcher prise, et surtout lorsque la situation concerne la première République noire du monde. En effet, les travaux du jeune journaliste; rédacteur au journal The Guardian, ont permis à la FIFA de radier des activités footballistiques, l’ex président de la fédération haïtienne de football le Dr Dadou Yves Jean-Bart accusé d’abus sexuels sur mineures au centre Fifa Goal. Selon les dires du journaliste, ses complices vont bientôt tomber.

Crédit Photo : Le Courrier de la Nation

Non sanctionné par la justice haïtienne, Monsieur Jean-Bart croyait dur comme fer qu’il serait blanchi. 24 heures plus tard, l’instance suprême de la FIFA a rendu son verdict, interdisant le droit au numéro 1 d’alors de la fédération haïtienne de football de ne plus prendre part aux activités footballistiques. Cette sanction a été scellé d’un amende d’1 million de Francs Suisses.

Quand la justice et la presse haïtienne pataugent dans la boue, des anges (Romain Molina) nous ait envoyés pour rappeler aux tout-puissants de notre république bananière qu’aussi puissante soit la manipulation dans l’opinion publique, il viendra un jour où ils doivent rendre des comptes. Comme pour prêter main forte à ses confrères d’Haïti qui risqueraient gros; si ce scandale parvenait à s’éclater par l’entremise d’un journaliste enquêteur de la place, Saint Molina utilise encore son arme à double tranchant, les réseaux sociaux, pour aider à rester dans la foi comme il disait toujours en fin tweet « Keep the faith ».

Sur son compte Twitter, le justicier français a pointé du droit un autre baron du secteur, il s’agit de Monsieur Rosny Grant, Vice-Président de la fédération haïtienne de football et Président de la Commission Nationale des Arbitres (CONA). Selon Romain Molina, M. Grant serait dans les collimateurs des enquêteurs de la FIFA.  » Dadou tombe, Grant suivra bientôt « ,  » La FIFA enquête toujours d’autres dirigeants de la fédération haïtienne coupables d’abus sexuels (parfois sur mineures).

Et je réitère : un comité de normalisation sera annoncé avant la fin d’année, encore un peu de patience…

On continue le boulot en coulisses. Keep the faith!« 

À en croire les récents tweets du jeune journaliste, un instructeur de la FIFA est aussi impliqué.

« Chaque semaine, on apprend qu’il y a d’autres personnes impliquées dans des abus sexuels liés à la fédération haïtienne & le centre FIFA-Goal avec de jeunes filles. Dadou offrait ainsi une fille à un instructeur FIFA qui venait « auditer » et « assurer » que tout se passe bien »

« Ma question : combien de personnes (CONCACAF, FIFA, autres) ont obtenu de jeunes filles en échange de fermer les yeux sur les activités (criminelles) de la fédération et Dadou ? On parle d’un mandat s’étant étalé sur quasiment 20 ans, donc…. » a-t-il poursuivi.

Selon Molina, la république n’attendra pas longtemps avant de lier connaissance aux prochains probables complices de Monsieur Dadou Yves Jean-Bart.

Compte tenu de la nonchalance de la justice haïtienne vis-à-vis des gros poissons lorsqu’il s’agit de faire respecter la loi, pourrait-on attendre grand chose de cette institution qui patauge dans la boue depuis plus de 10 ans ?

Seide Putnam LOUS-JEAN
putnamlouisjean@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.