Haïti-Insécurité: Le Président Jovenel Moïse doit présenter ses excuses à la diaspora dixit Camille Occius

Dans un tweet publié le 6 novembre 2020 sur son compte officiel, le Président de la République avait invité la diaspora haïtienne à venir passer les fêtes de fin d’année avec leur famille en Haïti. Selon le coordonnateur général de l’OCNH, des membres de la diaspora haïtienne qui ont répondu à l’invitation du Chef de l’Etat ont été kidnappés. Il l’invite, entre autres, à s’excuser.

« Nap mande dyaspora a tounen lakay nou pou fen lane a. Vi n wè fanmi nou. Vi n wè zanmi nou. Vi n fete lakay nou. Peyi a sou wout chanjman nou te swete a. »  (Nous demandons aux membres de la diaspora à revenir chez eux durant les fêtes de fin d’année. Venez rendre visite à votre famille. Venez rendre visite à vos amis. Venez fêter chez vous. Le pays est sur la voie du changement tant souhaité) a publié le Président de la République sur son compte Twitter, le 6  novembre 2020. 

Dans un premier tweet publié 3 minutes plus tôt, il avait annoncé que la police et la justice ont reçu l’ordre de combattre les gangs armés sur toute l’étendue du territoire ce pour que la paix et la tranquillité et la sécurité reviennent dans les quartiers et les familles. Résultat : un mois plus tard des milliers de personnes ont gagné les rues pour protester contre l’insécurité et le kidnapping qui font rage. La Police Nationale d’Haïti épaulée par les Forces Armées d’Haïti (puisqu’il faut les appeler par leur nom) n’ont pu déloger les gangs ni mettre fin à leurs exactions. Aucune saisie d’arme n’a été réalisée aucun bandit mis hors d’état de nuire.

Certains membres de la diaspora fidèles à leurs bonnes vieilles habitudes et peut-être convaincus par l’appel du Président de la République ont décidé de venir passer les fêtes de fin d’année en Haïti. D’après le défenseur des droits humains en Haïti, Me Camille Occius, plusieurs d’entre eux ont été enlevés et le Président de la République est responsable de leur mésaventure selon sa lecture.  

« Sous l’administration du Président Jovenel Moïse, Haïti est devenue championne en matière d’impunité, de corruption, de mauvaise gouvernance et de violation des droits humains. Déception totale ! En fin d’année 2020, le Président Jovenel Moïse, a demandé aux citoyens haïtiens de la diaspora de venir passer les fêtes de fin d’année avec leur famille parce qu’il avait donné la garantie que son administration garantira la sécurité. Certains membres de la diaspora qui avaient envie de rendre visite à leur famille ont pris la déclaration du Président pour vraie et sont rentrés en Haïti. Malheureusement pour eux, au lieu de vivre la sécurité, ils ont fait face à l’insécurité, certains d’entre eux ont été kidnappés » a indiqué le spécialiste en droits économiques sociaux et culturels qui incombe la responsabilité de ce méfait au premier citoyen de la Nation. Il invite ce dernier à reconnaître sa culpabilité et à faire amende honorable.

« Le Président Jovenel Moïse doit présenter ses excuses à la diaspora. Il leur avait demandé de rentrer en Haïti, fêter avec leur famille parce qu’il y aurait la sécurité mais en place ils ont plutôt fait la douloureuse expérience de l’insécurité. Je demande au Président de rembourser à ces citoyens le montant de leur rançon  parce qu’ils sont maintenant à risque de décapitalisation » a  martelé Me Occius.

Celui qui, le 30 novembre 2020 a été la cible de bandits armés qui ont fait irruption dans sa résidence privée a fait état de l’incapacité de la Police Nationale d’Haïti et des autorités étatiques  à garantir la sécurité et invité la population haïtienne se mobiliser pour la jouissance de leurs droits dont celui à la sécurité.

Annie FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.