Haïti-Infrastructure routière : Délabrement du pont « Limit », Volonté et Action pour Saint-Raphaël (VAS) plaide pour une solution durable.

Le pont « Limit » est dans un piteux état. En témoigne un grand trou dans son tablier. Les usagers de la Route Nationale numéro 3 crient au scandale. Un an après les travaux réalisés pour faciliter le passage du Président de la République, le pont est déjà délabré. VAS invite les autorités à résoudre ce problème de manière efficace et durable.

Le pont « Limit » constitue une véritable épée de Damoclès pour les usagers de la route nationale numéro 3. Ce petit pont, reliant les communes du département du Nord : Saint Raphaël et Dondon, est une fois de plus au centre des revendications de bon nombre d’originaires du département du Nord. L’insécurité et le mauvais état de la route nationale numéro 1 de Carrefour Ennery à Cap-Haïtien ont poussé la majorité des transporteurs assurant le trajet Port-au-Prince/Cap-Haïtien à emprunter cette voie. Le Pont « Limit » paie cette décision au prix fort.

Moins d’un an après les derniers travaux d’aménagement, des planches du tablier ont déjà cédé. « Pratiquement chaque année c’est toujours la même situation. L’année dernière à la même période, le pont, son état de délabrement, était sous le feu des projecteurs. Autour du 20 janvier, suite à la publication d’un article sur l’état du pont, il y a eu une intervention assez mal faite. Les travailleurs ont enlevé les madriers du pont et ont mis des planches importées. Les nouvelles planches se sont détériorées rapidement. Ces travaux ont été réalisés surtout pour faciliter le passage du Président qui devait aller inaugurer un semencier dans le Nord-est. Le travail a été réalisé avec négligence et c’est l’une des causes de la situation actuelle » témoigne Tchendlyka Dorvil, coordonnateur général de Volonté et Action pour Saint-Raphaël (VAS).

La route nationale numéro 3 est empruntée par la majorité des transporteurs assurant le trajet Port-au-Prince/Cap-Haïtien. Ces derniers cherchent à tout prix à éviter les gangs du département de l’Artibonite mais aussi protéger leurs véhicules qui ont tant souffert des nids de poules d’un grand tronçon de la nationale numéro 1 que le ruban d’asphalte a longtemps fui. « Les poids lourds, les véhicules transportant les marchandises, les trailers de transport le carburant, les containers, tous ces véhicules traversent le pont » rapporte l’ancien étudiant de la Faculté des Sciences Humaines de l’Université d’État d’Haïti.

« Selon certains, ce que nous n’avons pu vérifier, la base du pont est solide et ils rapportent aussi qu’il a été planifié de l’aménager entre autres. Mais cette situation ne date pas d’hier. Depuis des années, à chaque averse les planches pourrissent et le tablier peut passer des mois avec un trou qui laisse voir la rivière en dessous » indique le responsable de l’organisation de jeunes originaires de la commune qui comptent à leur actif, entre autres, l’identification des rues de la commune, la réalisation de plusieurs activités éducatives.

Ces militants pour un demain meilleur qui ont multiplié leurs actions en vue de réunir les 600 000 gourdes nécessaires à la construction d’un hangar au profit de l’école communale de Don Nicolas appellent à une solution durable. « Le pont constitue un danger public. Le transport entre le Nord et l’Ouest l’emprunte régulièrement. Aménager le pont dépasse les intérêts immédiats de Saint Raphaël et Dondon. C’est une nécessité nationale. Le plus rapidement possible des interventions durables doivent être réalisées en vue de neutraliser ce danger qui nous guette. Les travaux d’aménagement du pont ne nécessitent pas beaucoup de ressources, aux autorités d’agir avant qu’il soit trop tard! » plaide Monsieur Dorvil qui invite les autorités à prioriser une intervention qui mettra fin à la nécessité de réaliser des travaux chaque année.

Cette année Saint-Raphaël va célébrer son 260e anniversaire ! Cette commémoration ne devrait-elle pas servir de prétexte pour aménager le pont?

Stevens JEAN FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.