Ridicule et/ou risible

Je tiens à sensibiliser les gens de mon entourage et j’espère toucher un maximum de gens dans mon pays et ailleurs. J’avais l’idée décrire dans la langue maternelle mais je crois que nous ne sommes pas les seuls à subir le fléau du rire malsain, des blagues mal placées foulant le ridicule. Avant je tiens à préciser que je ne prends pas pour cible des personnes qui font du rire (sain) leurs métiers. Toutefois ils sont plusieurs à être exactement sous ma plume, notamment ces comédiens de troisième zone qui abusent du créole et qui ridiculisent notre culture, non je ne suis pas auteure ni quelqu’un qui fait un métier similaire, juste une simple citoyenne qui tient à vous attirer l’attention sur certains faits…

Emoticon pointing at himself with both hands. Pick me.

Pour entrer dans le vif du sujet, il n’y a pas si longtemps que ça dans les années 2000 le téléphone cellulaire a fait une apparition spectaculaire en Haïti. Les compagnies se sont succédées allant de Comcel à Digicel jusqu à plus récemment Natcom. Ce qui fait leur force c’est une concurrence quasi inexistante, également le semblant du faible coût offert et surtout un accès à internet (mais quel internet ? la mauvaise qualité du signal est toujours au rendez-vous). Bref ! Nous y reviendrons.
Le fameux internet qui aurait dû rendre notre vie plus facile à bien des égards la tout bonnement compliquée… Comment et pourquoi? Les applications qui font le relais social se sont multipliées, le nombre de personnes ayant un compte Facebook a augmenté considérablement, les sujets de conversation entre amis (les jeunes surtout) sont passés de « comment ça va? Comment est-ce que tu vis telle situation? » à « as-tu un compte Facebook? » De là nous pouvons constater un début de régression dans les relations amicales… à la longue, les contacts qui se font sur Facebook sont devenus un peu las. Et voilà après le chat, les appels vidéos et les informations personnelles au rabais on y a ajouté les jeux.
Au final, on passe beaucoup moins de temps entre amis (réellement) mais des heures sur les réseaux sociaux à commenter à dire ce que l’on pense des autres (souvent qu’on ne connait pas). Et puis, le fait de dire ses pensées s’est limité aux émojis, ces fameux émoticônes qui traduisent les expressions des personnes dans une conversation virtuelle. Facebook est un cadre beaucoup trop élargi… Vient le tour de WhatsApp. Cette application devenue de plus en plus populaire grâce à l’apparence de gratuité (quand c’est gratuit c’est vous le produit) et un accès beaucoup plus facile avec un téléphone intelligent (sil lest vraiment, le sommes-nous aussi?). Actuellement, il y a certaines personnes qui sont plus disponibles sur WhatsApp (presque ?) exclusivement. Je ne vous raconte pas tout cela pour laisser le sujet de côté mais je voulais attirer votre attention sur certains faits que vous avez certainement remarqués et qui témoignent de la détérioration des relations humaine Où est le rire dans tout ça? LOL! LMFAO! RIRE! OU PATA LAGE L KONSA! Ce sont là des expressions nationales et internationales qu’on utilise dans un chat pour faire sortir les aspects hilarants d’une conversation. Soit. Ça ne reste pas là, il y a le phénomène des blagues qui depuis a pris une grande extension sur les réseaux sociaux et oui tout le monde veut être comique ou pense l’être! J’étais moi aussi une grande farceuse des réseaux sociaux! Je faisais des blagues à longueur de journée, je jouais les relayeurs ; je transférais des blagues qui circulaient sur les réseaux à d’autres ; c’était chouette de pouvoir faire rire l’autre qu’on ne voyait pas souvent. Le simple transfert dun message pouvait permettre qu’on puisse tenir contact un contact facile sans avoir à vraiment s’investir dans une vraie relation avec l’autre en retour on avait un LOL! Un RIRE! Dépendamment de la tendance de la personne mais ça revenait au même ; une relation amicale avec beaucoup de tiédeur comme bien d’autre sur les réseaux…
Mais vous savez quoi? Le rire qu’on adorait entre amis avec tout le respect qui lui est dû est devenu MALSAIN!!! Comment le rire peut être malsain ? Est-ce que je divague? Non, souvenez-vous en Haïti le phénomène d’homosexualité était vraiment tabou et ça choquait réellement quand on y faisait allusion mais un jour on a entendu parler de la blague CHICHI OU LA MORT? Non CHICHI DABORD? Où la victime avait choisi de mourir que de se livrer à l’immoralité. Cet aspect ne vous a sûrement pas interpelé puisque vous étiez trop occupés à rire de la malchance de la victime. On en a bien ri, transféré, dupliqué. Puis un beau jour vous avez encore reçu la blague vous en avez encore ri, encore une fois et encore transféré qui sait? Avec le phénomène internet c’est comme si on était sur mode automatique pour transférer des messages sans prendre une seconde pour réfléchir Une fois que ça pouvait susciter le rire: notre capacité de raisonner s’arrêtait là ! (notre intelligence et notre sens du jugement sont à la merci des gadgets). Et un jour, vous avez pris connaissance du mouvement MASI-MADI oh! Quel choc ! Un grand déferlement de colère de la part de la population. Malgré votre colère, votre frustration, votre dégout vous avez échoué le jour où vous avez ri pour la première fois à CHICHI et quelques années plus tard voici le décret sur la légalisation de l’homosexualité en HAITI. Mais non… Allez-vous me dire qu’il n’est pas seulement question de l’homosexualité et de la prostitution infantile?! Mais combien d’entre vous avez « voye strès ale » sur le tempo « men madan PAPA ». Imaginez-vous d’être invité par un de nos dirigeant et de devoir faire la bise à sa femme chienne ou son mari chien qui sait? L’inceste on nen parle pas la biologie pourra éclairer votre lanterne…
Je vous invite à visionner le documentaire « Le jeu de la mort » dont voici le lien You Tube : https://youtu.be/6gsKGyMZ_Q4
Sur une expérience qui a été reprise sur des personnes participant à un jeu qui montre à quel point notre niveau de conviction peut baisser de manière considérable par le simple fait de rire à l’encontre dune valeur. Vous n’êtes pas sans savoir qu’on peut connaitre des gens qui se disent réservés des informations vraiment personnelles, il ne suffit trop souvent que de les leur demander sous forme de jeux. Des questions fouineuses qui sont posées sur les statuts et auxquelles certains s’empressent de répondre volontiers. « Se nan jwèt yo batize juif ». Tout ce qu’on veut vous faire avaler on le met sous forme de pilules (blagues, statut)
Donc ce que je peux vous proposer comme démarche c’est de prendre très au sérieux les blagues qui circulent sur les réseaux sociaux, les forums (groupes) ; et avant de rire à telle ou telle bizarrerie, prenez le temps de penser à quel niveau cette dernière va mettre votre échelle de valeur. Et enfin vous demandez « Est ce que ce n’est pas une apologie de la dépravation qu’on nous incite à faire en riant » ? Par rapport à cette notion d’échelle de valeur il se peut que vous n’entendez pas souvent parler de celle-ci puisquelle nous oblige à être vrais à nous montrer tels que nous sommes. On ne juge une personne ou une société que suivant cette même échelle ; selon que la vôtre ou celle de la société soit à tel ou tel niveau on saura qui vous êtes ou quel type de société que nous avons. Et portez votre attention également sur ceci ; le rire peut être SAIN et il peut être BON également. Pour éviter de vous faire prendre aux pièges des blagues malsaines dans le but de vous apauvrir moralement je vous invite à faire le test des trois tamis de Socrate appliqué à notre réalité de tous les jours. À savoir que ces messages, qu’on appelle blagues et qui très souvent nen sont pas, assurez-vous avant den rire qu’ils soient vrais, bons et utiles.

Alexandra VISSIERE

Sumsumusyèn


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.