L’Arcahaie Football Club tacle décision de la COCHAFOP

Dans une correspondance très acide adressée aux responsables de la COCHAFOP ce mercredi 17 février 2021, l’Arcahaie Football Club a fixé sa position ; quand à leur refus de ne pas se rendre à Mirebalais pour jouer la finale retour programmé pour la semaine prochaine, pas avant le verdict de la commission de discipline de la FHF autour des incidents du 10 janvier au Parc Saint-Yves.

Crédit Photo : Le Nouvelliste

Les blessures profondes survenues lors de la finale retour opposant l’Arcahaie FC au Violette AC restent encore grandes ouvertes au vu de cette correspondance qui vient alimenter les débats sur ce qui s’est produit à l’Arcahaie en début d’année. En effet, les Archelois ont envoyé une correspondance, pas la moindre, aux dirigeants de la COCHAFOP, manifestant leur refus de ne pas jouer la finale retour sans la publication des résultats de la la commission de discipline.

Dans leur correspondance, l’Arcahaie revient sur la volonté manifeste du Violette Athlétic Club de semer la pagaille lors du match aller, joué le 6 janvier 2021 où leur buteur a été victime à la tête. Selon la lettre des Archelois, le VAC mérite une sanction proportionnée.

Par ailleurs, le staff technique de l’Arcahaie a mentionné que la COCHAFOP avait fait preuve légèreté dans la conduite du dossier, ce qui aurait donné au Violette un boulevard pour asseoir ses forfaitures.

C’est ainsi que l’AFC réclame que le Violette AC soit puni conformément aux règlements disciplinaires de la FHF, car aucune sanction ne serait tardive à mesure qu’elle sera prise en bonne et due forme, d’autres en plus que le comportement du Violette avait engendré de lourdes peines à la communauté archeloise.

Seide Putnam LOUS-JEAN
putnamlouisjean@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.