À quoi ça sert: Le déteintage de quelques véhicules?

Le 5 juin de l’année dernière, en conseil des Ministres, une disposition a été adoptée. À l’article 10 du Budget, un Droit de Teinte de Véhicule (DTV) de 10.000 gourdes est entré en vigueur. Et voilà moins d’un an après, ce n’est plus valide.

Oui, le kidnapping fait rage! Oui toute une nation est sur le qui vive! Mais, pourquoi les mesures de l’État ne sont pas mieux réfléchies? Pourquoi l’État ne se sert que d’actes cosmétiques, superficiels, à chaque fois qu’il faut adresser les problèmes majeurs corrodant notre société?

Pourquoi ne pas déteinter tous les véhicules, y compris ceux de la PNH, à l’exception, peut-être, de ceux de la Présidence et du Premier Ministre uniquement ? Puisque, fort souvent, ce sont les véhicules aux immatriculations d’État qui sont impliqués dans les enlèvements. Pourquoi ne pas afficher des autocollants d’autorisation de teinte lisibles et immatriculés aux vitres arrière et avant, de préférence? Ainsi, les véhicules sans l’autocollant sont immédiatement suspects.

Les propriétaires qui ont moins de dix mois depuis le paiement du DTV, seront-ils remboursés? Comment seront-ils compensés?

Déteinter les voitures, n’est peut-être même pas un palliatif, puisque la réalité du kidnapping est plus complexe, et ses ramifications profondes et nombreuses. Et tout le monde le sait. Les malfrats changeront peut-être leur mode opératoire, et la vie continue!

À travers ce nouveau numéro de la rubrique À QUOI ÇA SERT, nous nous sommes donné le devoir de questionner cette mesure, non sans comprendre l’enjeu des mauvaises interprétations dont on peut subir.

Bonne lecture!

L’ex Sénateur Jean Renel Sénatus procédant au déteintage de son véhicule

À QUOI ÇA SERT le déteintage des voitures, si le gros du problème reste entier? Puisque les véhicules aux immatriculations OF et SE étant les véritables indexés resteront dans le noir.

À QUOI SERT le déteintage des voitures, si le kidnapping avant tout est politique, essentiellement tel, avant d’être un fait d’insécurité? Et la République entière en sait long.

À QUOI SERT le déteintage des véhicules, si l’on exposera mieux les occupants, parfois des personnages connus qui seront mieux contrôlés par les malfrats? Alors que la PNH n’a ni l’effectif, ni les moyens techniques logistiques pour garantir un secours rapide en cas de difficulté. Aucune sécurité de proximité.

À QUOI SERT le déteintage des véhicules sous prétexte qu’ils sont les seuls responsables de cette houleuse vague de kidnappings en Haïti, pourtant, tout reste dans l’ombre, malgré plusieurs scandales impliquant de hautes personnalité demeurant non élucidés?

À QUOI ÇA SERT? J’ai besoin de savoir.
Les instances concernées par la Sécurité et la justice, ont-elles bien cerné les modes opératoires des kidnappeurs, et du coup, anticipé sur les nouvelles méthodes qu’ils pourraient adopter? Qui dit qu’ils n’utiliseront pas des ambulances, ou opéreront de nuit uniquement?

Nos rues baignent dans le noir, la PNH peine à conjurer le mal quotidien dans ses manques multi-tentaculaires. Les kidnappeurs pour la plupart, secret de polichinelle, sont légaux, et officieusement immunisés contre toute justice. Dans ce grand mal pluriel, à quoi pourrait bien servir un simple déteintage des véhicules?

Avec des actions et dispositions parallèles à l’appui, cela aurait pu servir à quelque chose, et améliorer pour de vrai la situation. Mais encore faudrait-il que ces dispositions soient bien réfléchies et élaborées, qu’elles ne soient point hâtives, ni cosmétiques. Car le déteintage est une demi-action qui ne fait que faire du bruit propagandiste, sans pour autant entamer le problème par sa source et tout ce qui l’entoure.

Étienne De Saint-Exil
etiennedesaintexil@gmail.com

Tél: +509 4376 4366

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.